Likez Prahoo!

S’il y a toujours des hauts et des bas en économie, c’est tout de même agréable de vivre dans un pays globalement dynamique.  C’est ce que confirme une étude de l’OCDE qui prédit une croissance annuelle moyenne du PIB de la République Tchèque à 2.1% d’ici à 2060.

PIB-republique-tcheque.jpg

Un pays plutôt libéral

Il est sûr que la Tchéquie est plutôt libérale. Depuis la sortie du communisme, le pays a une véritable soif de libertés économiques et entrepreneuriales.  Cela a d’ailleurs donné champs libre à certains escrocs notoires pour se faire des petites fortunes en exploitant les faiblesses d’un système qui se cherchait encore.

Je pense toutefois que nous sommes aujourd’hui sortis du gros des achats-reventes de biens de l’état.  S’il y a encore quelques petits abus comme la revente au noir des droits de rachats sur appartements nationaux ou des pots de vins dans le BTP, je pense que l’économie s’est assainie.

 

Production allemande extra-territoriale

C’est historique, les tchèques ont une belle économie de production que les allemands exploitent au maximum.  C’est en quelque sorte une arrière coure industrielle de l’Allemagne qui avec l’Europe a des facilités pour importer la majorité de la production.  Les exportations vers l’Allemagne représente 1/3 des exportations totales.  

 

Reste encore la barrière de la couronne tchèque et du taux de change mais vu que le pays dépend tant de ses exportations, elle suit généralement les mouvements de l’Euro.

republique-tcheque-allemagne-pacte-production.jpg

18ème au rang de la croissance moyenne du PIB d’ici 2060

De manière générale, c’est donc une croissance continue qui attend la République Tchèque.  18ème mondial, c’est le rang que donne au pays une récente étude de l’OCDE.  Avec 2.6% d’ici 2030, 1.9% jusqu’à 2060, on établit une belle moyenne à 2.1%.  C’est intéressant de voir que le pays sera donc certainement ex-aequo avec… les Etats-Unis.

logo-ocde.jpg

Bon, ce futur rose est à comparer avec des pays énormes comme l’Inde (5.1% de croissance prévue) ou l’Indonésie (4.1%) et à relativiser avec de véritables combats à mener contre le chômage qui est passé en 5 ans de 5% à 7.7%.  C’est toujours mieux que la moyenne européenne de 12.1% mais cela se sent déjà au quotidien.  Les tchèques connaissaient un chômage frictionnel avec un marché de l’emploi où ils pouvaient se permettre de changer d’entreprise pour quelques centaines de couronnes de plus et doivent maintenant faire face à une véritable concurrence sur les meilleurs postes.

 

Tom, expat pragois

  • taki

    Pourrait-on avoir la source de cette information stp ?

  • Prahoo

    et voila: http://www.journaldunet.com/economie/magazine/pib-2060/