Category: Conseils pratiques

application de sortie de confinement

Pour faire face au COVID-19 de nombreux pays ont mis en place des applications technologiques pour aider les autorités à contenir le coronavirus sans forcer l’ensemble de la population au confinement. C’est le cas en République tchèque où le système a été nommé Chytrá karanténa, la quarantaine inteligente.

Karanténa est le nom utilisé par les tchèques pour parler du confinement mais aussi pour la quarantaine quand une personne est mise à l’isolement pendant deux semaines. Chytrá veut dire intelligent mais c’est aussi la traduction de l’anglais smart qui sert à qualifier beaucoup d’objets numériques du quotidien comme les ordiphones (chytré telephony) ou les montres connectées (chytré hodinky). Chytrá karanténa est donc un terme plus large et mieux approprié que sa traduction en français mais cela restera le titre de cet article.

Autre différence de taille avec la France, la quarantaine intelligente tchèque n’est pas une application mais un dispositif faisant appel à plusieurs outils technologiques. La solution française, présentée sous forme d’une seule application, StopCovid, monopolisant les débats sans qu’aucun parlementaire ni journaliste ne se préoccupe du dispositif sanitaire qui l’accompagne, ne montre pas les responsables sous un jour très sérieux.

La fin du confinement est souhaitable pour tous mais la prévention de la propagation du COVID-19 ne doit pas s’arrêter pour autant. Elle passe par la mise en quarantaine du plus grand nombre possible de porteurs potentiels du coronavirus. L’identification rapide des derniers contacts des malades identifiés est un moyen d’y parvenir. 

La méthode « quarantaine intelligente »

La quarantaine intelligente tchèque, telle que présentée sur le site du ministère de la santé tchèque n’a pas d’autre but. Le système offre une aide aux enquêteurs sanitaires (hygieník) dans leur quête d’identification des potentiels porteurs du coronavirus. Les enquêteurs sanitaires tchèques sont organisés par brigades régionales. Leur méthode est expliquée point par point sur le site du Ministère de la santé.

  • Une personne qui est testée positive est appelée chez elle par un enquėteur sanitaire afin d’identifier ensemble le plus grand nombre de ses contacts à risque sur les 5 derniers jours.
  • L’enquêteur demandera à la personne s’il peut utiliser une carte de ressouvenance (vzpomínková mapa) de ses déplacements, réalisée à partir de des données fournies par son opérateur mobile (pour la localisation par triangulation) et sa banque (pour les paiement par carte en magasin). L’enquêteur n’a pas accès direct aux données mais à la carte finale grâce à un logiciel développé par COVID19CZ, un collectif informel d’experts et de professionnels en technologie et de chercheurs tchèques.
  • Si la personne refuse, l’entretien se poursuivra sans la carte pour essayer d’identifier le plus de contacts possible par simples questions.
  • Quand tous les contacts potentiellement à risque sont identifiés, ils sont contactés via un centre d’appel spécial et mis en quarantaine dès que possible.
  • Dans les 4 à 5 jours suivants, une équipe de deux personnes rend visite aux gens en quarantaine pour prendre des prélèvements. Les prélèvement sont envoyés dans un laboratoire ayant la capacité de rendre ses résultats rapidement. Le délai idéal annoncé par le ministère est de 48 heures.
  • Si le test est positif, les personnes sont, elles aussi contactées par un enquêteur sanitaire qui suivra la même procédure.
  • En République tchèque la quarantaine est contrainte. S’y soustraire expose à une amende pouvant s’élever jusqu’à la somme délirante de 3 millions de couronnes (110.000 euros). Mais le ministère appelle avant tout à la responsabilité personnelle.
Source: MZCR

Cette procédure de base est celle explicitée sur le site du ministère de la santé tchèque. Mais les utilisateurs d’ordiphone peuvent aussi décider d’installer des applications pour archiver leurs déplacements et, ou tracer leurs contacts par bluetooth. Ces solutions sont aussi mise en avant dans le cadre de la quarantaine intelligente tchèque pour faciliter le travail des enquêteurs sanitaires.

eRouška, l’app contre le Covid 

La première solution est une option disponible sur l’application GPS tchèque Mapy.cz. Il est proposé aux utilisateurs d’archiver les données GPS de leurs déplacements et de le partager avec les enquêteurs si besoin. Mapy.cz est développé par Seznam, principal acteur de l’internet tchèque, participant aussi au groupe COVID19CZ. Cette solution gourmande en batterie est mentionné mais pas mise en avant par le ministère de la santé.

La seconde solution, bien plus promue, est un traceur de contacts par bluetooth. Si le ministère de la santé le promeut c’est bien sûr que cette application n’est réellement efficace que si une grande partie de la population l’installe et l’active. L’équivalent tchèque de StopCovid s’appelle eRouška qu’on pourrait traduire par eMasque mais il n’y a pas que le nom qui est différent.

Illustration du site erouska.cz

La première différence est qu’il est prêt et déjà disponible sur Google Play. Développé par le même groupe COVID19CZ, il a été présenté le 11 avril et testé par le rédac chef de Lupa.cz, le site d’information tchèque pour les geeks.

L’autre grande différence est que eRouška ne prétend pas ne pas traiter de données personnelles. Les utilisateurs fournissent leur numéro de téléphone comme identifiant et ce dernier peut être partagé avec un enquêteur sanitaire dans le cas malencontreux où le téléphone a croisé celui d’une personne testée positive au COVID-19.

Les données de contact enregistrés sont la date et l’heure du contact, son identifiant ainsi que la puissance du signal.

Ces données sont enregistrés sur le téléphone du porteur et ce dernier peut même l’éditer ou supprimer des entrées. Les suspicieux diront que c’est pour supprimer les contacts illégitimes mais ce peut être utile aussi pour supprimer les faux positifs si on oublie son téléphone dans un sac au vestiaire par exemple. Ces données ne sont partagées que si l’utilisateur le décide. L’app ne dit pas si les enquêteurs retiendront tous les identifiants des contacts mais le site du ministère de la santé indique que plus de 15 minutes à moins de 2 mètres est un cas typique de risque de contagion. Avec pour seule donnée la puissance du signal bluetooth l’incertitude reste grande. Une fois les identifiant retenus, seuls les enquêteurs assermentés peuvent avoir accès au numéro de téléphone pour joindre le contact. Selon les conditions de respect de la vie privée du site eRuška, les données envoyées ne sont conservées que le temps de leur traitement soit un maximum de 12 heures.

eRouška est disponible pour Androïd à partir de la version 5.0. Bien qu’annoncé prochainement disponible pour iOS depuis deux semaines, il n’est toujours pas disponible pour les téléphones avec une pomme au lancement de la quarantaine intelligente le 1er mai. La République tchèque se heurte sûrement au même non recevoir d’Apple qui refuse de rendre le bluetooth activable en permanence par une application. Même si les iPhones sont moins répandus en République tchèque, il est dommage pour une application qui vise à être adoptée le plus largement possible de se priver de 20% des ordiphones du pays.

Le site du ministère de la santé appelle donc à son adoption large en expliquant comment marche cette application et pourquoi il faut que tout le monde l’installe. Une page dédiée nous montre une jolie vidéo didactique mais pour le moment, Google Play affiche seulement 1500 téléchargements. 

Si eRouška n’a pas assez d’utilisateurs pour offrir des données crédibles, les enquêteurs ne retiendront pas ces données mais le dispositif de quarantaine intelligente reste valable. Chacun espère qu’il est dimensionné pour traiter tous les cas qui se présenteront afin de vraiment freiner la propagation de l’épidémie.

Des critiques de la solution tchèque

Tout comme une app pour mobiles, la quarantaine intelligente n’est pas la panacée, elle permet d’identifier les contacts plus rapidement mais ne fait rien contre les infections par les surfaces (poignées, rambardes, boutons d’ascenseur…). Il convient aussi de rappeler les règles d’hygiène (le port du masque devrait rester obligatoire en République tchèque) et les gestes-barrières. 

Les députés pirates, plutôt compétents en matière technologique, ont aussi émis quelques réserves lors du débat parlementaire sur la quarantaine intelligente. Le fait que le code source des solutions proposées par COVID19 ne soit pas disponible ne permet pas de vérifier que les logiciels utilisées font vraiment ce qu’ils prétendent. C’est notamment important pour ce qui concerne le traitement et la conservation des données personnelles.

Ces députés en en outre demandé un meilleur contrôle de cette solution. Elle a déjà auditée par Price Waterhouse Cooper mais ils ont demandé un avis de l’ÚOOZ (La CNIL tchèque) qui n’a pour l’instant pas été rendu.

Les députés pirates ont approuvé le projet parce qu’il nécessite le consentement éclairé des utilisateurs avant utilisation de leurs données personnelles. Il respecte donc le RGDP et la vie privée. Ce peut être aussi une faiblesse parce que ce consentement est obtenu par téléphone à l’annonce d’une nouvelle émotionnelle. On ne sait pas quel procédure s’assure que les enquêteurs expliquent bien aux personnes qu’elles ont la possibilité de refuser l’accès à leurs données. D’ailleurs le site d’information du ministère de la santé ne le fait pas.

Une autre critique que j’ai entendue porte sur la fourniture des logiciels au gouvernement. Le groupe COVID19 a offert les logiciels au gouvernement sans appel d’offre et tous deux ont communiqué sur le prix de 0 couronne mais aucun contrat n’a été publié. Il reste des inconnues sur l’infrastructure fournie par l’entreprise Keboola, la maintenance et les mises à jour inévitables. Dans un pays où la corruption fait souvent les gros titres il aurait été préférable de tout prévoir en transparence pour dissiper les doutes. Néanmoins, Keboola est déjà fournisseur du ministère de la santé pour la gestion des statistiques sanitaires. Il y a déjà un cadre relationel légal et la quarantaine intelligente peut être considéré comme un avenant à titre gratuit.

Conclusion sur les outils de sortie de confinement en Tchéquie

Les autres critiques ne sont plus lié à la quarantaine intelligente en elle même mais à la logistique autour du déconfinement qui a commencé progressivement en république tchèque. Les dates de reprise pour les différentes catégories de travailleurs et certaines mesures semblent un peu à l’avenant mais une chose est sûre, avec une progression du nombre de cas qui se stabilise la République tchèque est prête pour le déconfinement. 

Le confinement est une période pour préparer les services face à une épidémie qui n’est pas terminée. Le fait que la réponse tchèque mette les enquêteurs sanitaires au cœur de son système de lutte contre le COVID-19 est plutôt une bonne nouvelle puisque ce sont eux qui ont la charge de briser les chaînes de contagion. Toute aide technologique est bienvenue dans leur travail mais elle se doit de respecter les droits de chacun notamment le droit à la vie privée. Ce faisant l’appel à la responsabilité personnelle est plus crédible et susceptible d’être mieux respecté. C’est vrai pour le respect des mises en quarantaine tout comme le port du masque, l’installation d’applications de traçage, les gestes barrières et autre règles de distanciation physique. Si les enquêteurs sanitaires ont la charge de briser les chaînes de contagion ce sont nous tous qui avons le devoir de ne pas en créer.

Ajout du 7 mai : Depuis la publication de cet article, un des développeur du groupe COVID19.cz m’a apporté deux précisions importantes :

  • L’ÚOOZ a bien été saisie concernant l’application eRouška et elle a rendu un avis sous réserves. Les réserves ont d’ailleurs été levées en modifiant le serveur de stockage des numéros de téléphone des utilisateurs et en modifiant la page sur la protection des données personnelles.
  • Apple a autorisé l’application eRouška de contrôler le bluetooth des ordiphones iOS. Il est maintenant possible de l’installer depuis l’App Store. Selon ce développeur, la firme américaine devrait permettre à une application par pays de le faire. À ma connaissance, les tchèques sont les premiers.

Article invité par Alix (un grand merci pour ta contribution!)

location appartement prague

Vous allez visiter Prague et cherchez un logement en plein coeur de la ville historique?

Emma loue 6 appartements pour de courts séjours (une à dix journées) à une centaine de mètres de la place la Vieille Ville tout aménagé avec une décoration originale. Chaque appartement fait référence à une tchèque célèbre et a son style propre pour une expérience unique et inoubliable:

  • Adina, appartement supérieur de 70m² pour 4 personnes
  • Daniela, appartement avec balcon de 50m² pour 4 personnes
  • Lida, Olga et Darya, appartements avec balcon de 55m² pour 4 personnes
  • Ema, appartement supérieur de 70m² pour 4 personnes
Emma, parle français, tchèque, anglais, espagnol et russe et se fera un plaisir de faciliter l’ensemble de votre séjour. Elle peut arranger un accueil par un chauffeur à votre arrivée dans la capitale tchèque ou encore une visite des lieux historiques de Prague.

Dans un immeuble historique avec plafonds hauts et parquets de bois, vous serez plongé dans le Prague du XIXème siècle. Vous vous rendrez en 1 minute à la place de la Vieille Ville, en 5 minutes au pont Charles ou encore sur la place Venceslas.

Adina, appartement supérieur de 70m²

Splendide appartement clair et spacieux pour 4 personnes en l’honneur d’Adina Mandlova, actrice tchèque et véritable sex-symbole dans les années 1930.

Daniela, appartement avec balcon de 50m²

Parfait pour un couple, cet appartement a été nommé Daniela en référence à Daniela Pestova, mannequin tchécoslovaque (puis, bien évidemment tchèque) qui a fait carrière à Paris et New-York pour L’Oréal ou encore Victoria’s Secret.

Tous les appartements sont entièrement équipés pour un maximum de confort durant votre séjour. Après tout, cela fait du bien de rentrer après une journée de marche dans le centre ville dans un chez-soi, même temporaire.

Lida, appartement de 55m²

Lida Baarova de son nom de scène, était une actrice tchèque reconnue mondialement. Elle a été la maîtresse de Joseph Goebbels pendant 2 ans ce qui lui vaudra d’être emprisonnée à la fin de la seconde guerre mondiale. Elle a tourné de nombreux films en Italie et en Espagne.

Equipements dans chaque appartement

  • Télévision à écran plat
  • Wifi connexion rapide
  • Coffre-fort
  • Lave-linge et étendoir
  • Ventilateur
  • Fer à repasser avec table
  • Cuisine toute équipée (lave-vaisselle, micro-ondes, réfrigérateur, grille pain, bouilloire, machine à café, produits ménagers)
  • Salle de bains privative avec bidet, sèche-cheveux et articles de toilette gratuits
  • Serviettes et linge de maison
  • Toilettes (et son incontournable papier toilette)
  • Option: lit pour enfant

A proximité de l’immeuble

Théâtre national de marionnette : juste en face de l’immeuble se trouve un des plus célèbres théâtre tchèque de marionnettiste. Il est possible de visiter les coulisses ainsi que le musée de marionnettes (35 minutes).

Eglise Saint Nicolas: une des plus belles et plus vieilles églises de Prague qui donne sur la place de la Vieille Ville. L’intérieur est splendide, baigné de jeux de lumière et de murales.

Horloge de la Vieille Ville: en quelques minutes, vous vous retrouvez au coeur de la ville historique avec sa célèbre horloge. Vous pouvez visiter l’ancienne mairie et monter dans la tour de l’horloge avec sa superbe vue sur les collines de Petrin et du chateau ainsi que la place en contrebas.

Restaurant tchèque Potrefena Husa: à 100 mètres de l’appartement, vous pourrez gouter à la cuisine tchèque en buvant une bière Staropramen, la bière pragoise.

Restaurant Brasileiro: Rien de très tchèque mais un excellent restaurant de viandes et entrées à volonté. Les serveurs passent vous découper toutes sortes de grillades et de poissons sur broche jusqu’à ce que vous jetiez l’éponge, trop repus pour continuer. Réservation obligatoire.

Paneria Paul Kaprova: en sortant à droite puis première à gauche, à moins de 80 mètres, vous trouverez une boulangerie pour vos petits déjeuners et vous pourrez aussi y prendre un café.

Emma se réjouit déjà de vous accueillir prochainement pour votre séjour exceptionnel à Prague.

Contactez Emma pour avoir plus de renseignements

N’hésitez pas poser toutes vos questions à Emma qui vous répondra dans la journée.



Appartement à louer

Je passe une nouvelle annonce d’appartement à louer, un deux pièces de 40 m² avec 2 balcons

  • 2kk comme disent les tchèques (ie deux pièces avec un coin cuisine)
  • belle lumière
  • 2 balconets
  • 8ème étage avec ascenceur et une très belle vue
  • gardien dans l’immeuble
  • bien situé dans un quartier vivant (boutiques, coiffeur, restaurants…)
  • A proximité d’un parc et d’espaces verts
  • arrêt de tramway juste au pied de l’immeuble, métro à 5 minutes
  • cuisine équipée
  • machine à laver

Loyer mensuel: 14 000 CZK + charges de 4000 CZK

Si vous êtes intéressés, contactez Vladka (vladka.navel AT gmail.com)

 

Si vous êtes intéressés, contactez Vladka (vladka.navel AT gmail.com)

Location appartement prague

Vous cherchez un appartement pour votre séjour à Prague d’un jour à quelques semaines?  Vous aimez vivre les villes que vous visitez entouré d’art local, de culture et d’esprit autochtone?

Vivez Prague dans l’esprit d’Alfons Mucha

Alfon Mucha, artiste Art NouveauEmma propose un beau logement  poétiquement nommé “My Mucha’s Old Prague Gallery” au centre ville de Prague dans une rue calme, à quelques minutes à pied de la Vieille Ville et du centre touristique.  Tout la décoration a été pensée pour rappeler les oeuvres du célèbre Alfons Mucha, affichiste et peintre, certainement le plus connu des artistes Art Nouveau pour les français puisqu’il illustrat de nombreuses pièces avec Sarah Bernhardt à Paris.

Parfait pour une famille ou un petit groupe d’amis (calmes, à partir de 10 heures, tout l’immeuble est en régime nocturne), vous y serez accueilli par Emma ou son amie Michaela qui feront tout pour vous faciliter votre séjour (possibilité d’organiser le transport depuis l’aéroport, d’ajouter un lit bébé ou de réarranger légèrement les pièces).

Intéressé à louer cet appartement?

Vous pouvez contacter Emma pour confirmer les disponibilités




Description de la location

L’appartement My Mucha’s Old Prague Gallery est composé d’un couloir désservant tout d’abord la salle de bain et un balcon, puis les secondes toilettes et la cuisine pour finalement déboucher sur la première chambre et la seconde.

Nombre maximal d’hôtes 5
Nombre de chambres 2
Nombre de couchages 6
Salle de bain 1 salle de bain avec W.C. et 1 W.C. indépendant
Internet Wifi
Etages 3 avec ascenceur
Draps et serviettes inclus dans la location

localisation de l appartement

Situé dans le centre ville, près de la rivière, vous trouverez un magazin ouvert tard et le week-end juste à coté de la porte d’entrée de l’immeuble.  Dans le même bloc, une des pizzerias les plus fameuses de la ville vous permettra de vous restaurer facilement bien que de nombreux autres restaurants vous permettront toutes sortes d’expériences culinaires (et bien évidemment tchèques) dans le quartier.


Photos de Galerie Mucha

 

 

Vous pouvez contacter Emma pour confirmer les disponibilités



A propos d’Alfons Mucha

Qui n’a pas chez lui une affiche de Mucha ou une boîte à biscuits avec une de ses oeuvres?

Les français le connaissent bien, ses affiches publicitaires, sa participation à la propagation de l’art nouveau et de l’art déco, sa collaboration avec Sarah Bernhardt font d’Alfons (souvent françisé en Alphonse) Mucha une des têtes de pont de l’art dans les années 1890-1930.  Né en Moravie en 1860, il mourra à Prague en 1939 après une vie artistique dense.  Fils d’huissier, il commence naturellement par dessiner et sera commandité par un grand bourgeois local qui lui permettra de finir ses études à Munich.

Il part ensuite pour Paris en 1887 afin de parfaire sa formation et commence par des petits boulots d’illustrateur.  C’est en 1894, alors qu’il est seul à Noel dans l’imprimerie où il travaille,  qu’une commande urgent arrive pour faire l’affiche de Gismonda, une pièce dont l’actrice principale est Sarah Bernhardt.  Cette dernière, véritable star, l’engage pour les 6 prochaines années afin de réaliser toutes les affiches.

Son talent établi et reconnu, il partira aux Etats-Unis de 1906 à 1910 où il travaillera maintenant dans des académies d’art à New-York, Chicago et Philadélphie.  C’est là qu’il commencera son oeuvre gigantesque sur l’Epopée slave (superbe, j’avais déjà recommandé de venir la visiter dans la Galerie Nationale).  De retour dans son pays natal, il réalisera énormement de fresques murales et de décorations d’intérieur.  Il meurt à Prague à 68 ans avec comme héritage une collection énorme de peintures, affiches et mobilier art nouveau.

Si vous êtes expat à Prague, c’est très certainement que vous êtes un globeTrotter, sinon au moins un EuroTrotter, tout comme moi.  Vous voyagez donc souvent et, vous recherchez toujours les bons plans pour ne payer trop cher vos vols et votre hébergement (et oui, ca peut coûter cher de voyager).

Je reste effaré par les politiques de prix (ah! ce très cher Yield management qui nous permet de ne jamais payer deux fois le même prix pour le même service) des compagnies aériennes et par les hôtels.  Ca laisse un goût amer et la constante impression que nous aurions pu avoir un meilleur tarif si seulement nous avions acheté au bon moment et au bon endroit.

Continue reading →