Category: Plats typiques

Bonnes fêtes de pâques!

Et pour l’occasion, voici une recette de pâtisserie tchèque, les “kolač”.

pâtisseries  tcheques kolaches

Les tchèques sont de vrais gastronomes. Leurs pâtisseries, notamment les Kolaches, sont célèbres dans tous les continents. Elles se dégustent au petit-déjeuner, durant la pause-café ou comme encas gourmand pour toute la famille. Suivez le guide pour découvrir les secrets de ces délices irrésistibles.

Les ingrédients qu’il vous faut

  • 30 cl de lait (tiède de préférence)
  • 10g de levure de boulanger
  • 100g de sucre en poudre
  • 1 c. à soupe de sel
  • 2 œufs entiers + 2 jaunes
  • 1/2kg de farine
  • 175g de votre confiture préférée
  • Sucre glace pour la déco (facultatif)

Réalisation

– Difficulté : Facile
– Temps de préparation : 2h
– Temps de cuisson : 15 à 20mn

Les étapes de la préparation

kolacky cuisine tchequeDans un saladier, délayez la levure avec le lait. Ajoutez les autres ingrédients, sauf la confiture, et remuez jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Huilez un autre saladier et déposez-y la pâte en la retournant dans tous les sens pour bien l’enduire. Couvrez la pâte et mettez-la dans un endroit chaud pendant 1h pour qu’elle lève correctement (vous verrez qu’elle doublera de volume).

Formez des petites boules de pâte en vous aidant d’une cuillère. Enduisez-les de beurre fondu avant de les placer sur une plaque. Couvrez encore une fois jusqu’à ce que vos futurs Kolaches doublent de volume.

Pour la formation proprement dite des Kolaches, il existe deux méthodes :

  1. Aplatissez les boules et formez un creux au centre pour y déposer une bonne dose de confiture. Reformez vos boules en les refermant avec grand soin.
  2. Transformez vos boules en carrés en les aplatissant, puis faites un creux au centre à l’aide de votre pouce. C’est le moment d’utiliser votre confiture. Remplissez le creux et fermez les extrémités. Vous avez le choix entre former une petite enveloppe ou fermer uniquement deux coins de votre carré. Laissez reposer encore un peu pour que la pâte lève à nouveau.

Préchauffez le four à 190°C (th.6 ou 7) et enfournez vos Kolaches. Ils prendront une jolie couleur dorée au bout de 15 à 20mn.

Si vous souhaitez les décorer, badigeonnez vos Kolaches de beurre fondu dès leur sortie du four et saupoudrez légèrement (ou généreusement, selon vos envies gourmandes) de sucre glace. Si vous avez des enfants, ils apprécieront certainement les vermicelles sur les Kolaches en forme de boules.

Servez chaud, tiède ou froid et bonne dégustation !
Notez que cette recette pourra régaler 4 à 8 personnes.

cuisine tcheque kolaches

 

Zabijacka tradition tchèque

Attention, âmes sensibles et végétariens s’abstenir (désolé d’avance à Maruska), voici une tradition qui peut secouer nos habitudes de petits français.  J’ai été ce week end assister à une tradition tchèque pure et dure, la “Zabijačka” ou comment tuer le cochon et en faire des dizaines de plats tchèques.

Une tradition tchèque de la campagne

Pour l’occasion, il faut beaucoup de place d’immenses planches à découper la viande et des grandes casseroles.  Bref, c’est impossible à faire dans un appartement.  Je ne vous parle d’ailleurs même pas de l’odeur persistante qui subsiste après avoir cuisiné 100 kgs de viande de porc.  C’est donc souvent dans la maison secondaire qu’on officie.

Je ne m’attarderai pas sur la mise à mort car j’ai trouvé ça un peu difficile à soutenir.  Je peux juste dire que le cochon est bien tué sur le coup sans souffrir plus que nécessaire.

pieces-viande-cochon-porc.jpgEnsuite, il faut le pendre, le découper et en récupérer le sang.  Tout ca, c’est un boucher professionnel qui est invité pour l’occasion.  Il mets de coté tous les intestins et autres abats.  Ne vous inquietez pas, rien ne sera perdu pendant la zabijacka.  Après tout, dans le “cochon tout est bon”.

 

C’est du bon cochon

Là, tout le monde se met à découper les morceaux les plus gras.  Toute la viande non noble est découpée en morceaux pour faire ce que les tchèques appellent un goulasch de zabijacka.  On découpe des dizaines d’oignons, ajoute les morceaux épicés et le tout au four pour que cela mijote.

Ensuite, tous les abats (coeur et poumons inclus) et on fait bouillir le tout pour en faire un bouillon.  Le foie haché sert à faire des “jatrové knedličky” qui sont ajoutés à la soupe.

recette-tcheque-typique-zabijacka-prejt-copie-1.jpgTous les élements du bouillon sont ensuite aussi hachés et mélangés à plein d’épice et des oignons pour en faire du “prejt”, une chair qui peut servir aussi à faire des saucisses.

Honnêtement, depuis l’expérience, j’hésite à manger des saucisses “jiternice” et autres boudins.

sadlo-pate-tcheque-gras-porc.jpg

Le gras est lui aussi soit frit soit fondu pour en faire du “sadlo” remplie de “škvarky” qui se mange comme du pâté sur du pain et un lit d’oignons.

Finalement, les meilleurs morceaux sont gardés pour faire des cotelettes, des ‘panenky’ (steaks de porc) et autres plats de ‘vepřove’ (porc).

Avoir les tripes bien attachées

Comme vous l’aurez compris, tuer le cochon, c’est une expérience dont on ne ressort pas intact.  J’avoue que tous les plats étaient délicieux mais que depuis, je mange beaucoup moins de porc.  Il faut avoir l’estomac bien accroché pour assister à une zabijacka et être prêt à supporter le travail intense que cela demande (deux jours à douze).  Voilà, maintenant que je vous en ai parlé, je ne vous conseille donc pas forcément cette expérience culturelle…

Bon app toutefois aux viandovores!

Tom, expat pragois

Recette du goulasch tchèque

L’origine du goulasch

Bon, il y a de nombreux plats typiques tchèques, pour n’en citer que quelques uns: le canard avec choux et knedliky, le genou de porc grillé, la svickova (boeuf dans une sauce à la crème, carottes et confiture d’airelles) et bien sur le goulasch.

Là, il y a polémique.  Mais d’où vient le goulasch? Certains tchèques vous soutiendront que ce sont eux qui l’ont inventé mais il faut trouver la source en hongrie où les hongrois le mangent plutôt dilué en soupe avec du pain.

Mais voilà, comme nous sommes à Prague, je vais plutot donner la recette que les copains m’ont appris et que j’ai adapté à ma sauce.

Recette du goulasch tchèque

Le goulasch tchèque

Tout d’abord, prenez une viande de boeuf à goulasch.  Un peu comme dans le boeuf bourguignon, il faut des morceaux un peu gras pour que mijotés, ils relachent tout leur saveur.

viande-goulasch-des-boeuf-mijoter.jpg

Donc, les ingrédients pour approximativement 6 personnes:

  • 1 kgs de viande de boeuf à goulasch,
  • 3 oignons + 2 gousses d’ail,
  • 1 poivron rouge,
  • un petit verre de farine,
  • un cube de bouillon de boeuf,
  • 2 cuillières de paprika doux (“sladky”) et 2 de fort,
  • une pincée de marjolaine
  • 30cl de bière

goulasch-tcheque-recette-boeuf-paprika.JPG

Il faut alors dans une marmite:

  1. faire revenir les oignons puis les petits cubes de boeuf,
  2. saupoudrer le tout de paprika et de marjolaine, ajouter les gousses d’ail émincé,
  3. découper en petits dés le paprika et ajouter le tout,
  4. arroser le tout de 30 cl de bière,
  5. ajouter un 1 litre d’eau bouillante et y diluer la farine et le bouillon,
  6. mijoter 2 heures en remuant de temps en temps,
  7. laisser le tout reposer 1 heure puis recuire 20 minutes avant de servir.

Pour l’accompagnement du goulasch, les tchèques mangent des knedliky (sorte de pain bouilli).  Si toutefois comme moi, vous en avez fait une overdose, le mieux reste les pommes de terre cuites à l’eau (et si vous voulez rester dans la tradition tchèque, jettez une poignée de grains de cumins dans l’eau de vos patates…).

pommes-terre-cumin-recette-tcheque.jpg

Bon appétit!

Et voici une nouvelle recette traditionnelle tchèque, un dessert tres répandu, le Strudl (le nom vient certainement de l’allemand, le non moins célèbre “apfelstrudl”).

Vous en trouvez partout dans les “cukrarny” (pâtisseries locales) et vous pourrez le déguster chaud ou froid avec de la creme chantilly ou de la glace.

dessert-tcheque-strudl.jpg

Ingrédients nécessaires au strudl

Si vous n’êtes pas aussi paresseux que moi, vous voudrez peut-être faire votre pâte feuilletée vous-même.  Personnellement, je l’acheté toute prête en supermarché.

– 750 grammes de pommes (les pommes rouges tchèques conviennent parfaitement)

– 50 grammes de sucre vanillé

– 1 a 2 deux cuilleres a café de cannelle

– 70 grammes de raisins secs

– 70 grammes de noix écrasées

– de la chapelure

– jaune d’oeuf

 

Préparation du strudl

Attendrissez la pâte et divisez la en 2, 3 ou 4 morceaux selon la taille de votre four,

Applatissez chaque morceaux de pate pour en faire des bandes fines,

Mixez tous les élements en une farce,

Etalez la farce au centre des bandes de pâte préparées,

Refermez les deux cotés de chaque bande de pate sur la farce (vous pouvez décorer la roulade obtenue de morceaux de noix),

Préchauffez votre four a 200°C,

Enduisez la pate de jaune d oeuf et beurrez votre plaque de cuisson,

Faites cuire 30 minutes.

strudl-tcheque-glace.JPG

Bon appétit!!!