Likez Prahoo!

Organiser une élection en temps de pandémie n’est pas chose facile. Quand cette élection est mondiale la difficulté est multipliée. Pourtant le gouvernement vient de publier le décret pour confirmer la date des élections des conseillers des français de l’étranger pour les 29 et 30 mai prochain. Ces élections, prévue en mai 2020 ont déjà été reportées à deux reprises mais cette fois, c’est confirmé, elles auront bien lieu.

Un rapport sénatorial émis le 16 décembre 2020 avait déjà fait le tour de la question et émis des recommandations pour faciliter la tenue de ces élections comme la multiplication des bureaux de vote ou le retour du vote par correspondance. Ces idées n’ont pas été retenues.

Le conseil scientifique, qui avoue ne pas connaître la situation à l’avance dans chaque pays a émis un avis favorable sur la tenue de ces élections sur la base de leur forte dématérialisation notant que « 1,2 millions de français sont inscrits sur Internet » (sic). Il s’agit en fait du nombre d’inscrit avec adresse mail et que tous ne peuvent voter par Internet (voir plus bas).

Pour élire les conseillers des français de Tchéquie, il y aura donc un donc possibilité de voter à l’urne et par Internet. Les procurations auraient dû être facilitées mais dans un pays qui limite les déplacements de ses résidents, le consulat a préféré annuler les tournées consulaires. Le gouvernement ayant assuré qu’il y aura (au moins) un bureau de vote par circonscription et pays. Nous sommes sûr que nous pourrons voter le 30 mai à l’Ambassade à Prague. Les locaux et leur disposition seront choisi pour limiter les contacts et permettre une aération régulière. Néanmoins, le gouvernement comme le consulat, incite les électeurs à se tourner vers le vote par Internet

Le vote anticipé par Internet aura lieu du 21 au 26 mai. Il sera ouvert aux personnes qui en auront bien renseigner leur numéro de mobile et leur adresse mail lors de leur inscription sur la liste électorale consulaire. Ils pourront ainsi recevoir les informations par mail et les codes de connexion par SMS.

Voici donc un rappel de ce qu’il convient de faire dès maintenant pour être sûr de pouvoir choisir ses conseillers en mai.

S’inscrire sur la liste électorale de Prague

Pour voter à cette élection, il faut être français résident en République tchèque et être inscrit sur la liste électorale consulaire de Prague. Il est possible de vérifier et de mettre à jour son inscription (nouveau mail, nouveau numéro de téléphone, changement d’adresse…) en ligne : 

Je vérifie ma situation électorale.

Si vous n’êtes pas présents sur la liste électorale de Prague il est possible de vous inscrire jusqu’au vendredi 23 avril 2021 (avant la fermeture du consulat).

Il est possible de s’inscrire uniquement sur la liste électorale mais il n’y a pas de formulaire en ligne pour cela et il faut donc prendre rendez-vous avec le consulat pour ce faire.

Si vous êtes inscrit sur le registre consulaire, il vous est par contre possible de mettre à jour votre situation électorale en ligne.

Le registre consulaire

Attention, la liste électorale de Prague n’est pas le registre consulaire où sont immatriculés les français de l’étranger pour faciliter leur démarches avec l’administration. Il est par exemple possible d’être inscrit sur le registre consulaire de Prague et sur une liste électorale d’une commune en France.

Si vous êtes inscrits sur le registre consulaire, il vous est possible de consulter et de mettre à jour votre situation électorale via un formulaire en ligne.

Je mets à jour les coordonnées.

Si vous n’êtes inscrit ni sur le registre, ni sur la liste électorale, vous pouvez faire d’une pierre deux coups en demandant l’inscription aux deux. La procédure ne nécessite pas de se déplacer à l’ambassade et peut être faite en ligne après avoir créé un compte sur service-public.fr.

Je m’inscris sur la liste électorale consulaire et au registre des Français à l’étranger.

Votre adresse mail

Dans la perspective d’une campagne et d’un scrutin dématérialisé pour cause de pandémie, il est peut-être préférable de vérifier l’adresse mail que vous avez renseigné à votre inscription et de la rectifier le cas échéant.

Les français vivant hors de France sont les seuls à devoir donner leur adresse mail (facultative) lors de l’inscription sur les listes électorales. Cela permet de recevoir les liens et identifiants pour participer au vote par Internet. La liste électorale étant publique, cela permet aussi aux élus et partis politiques de l’utiliser pour envoyer leurs messages.

L’adresse mail que vous donnez au consulat lors de votre inscription sur le registre n’est qu’un moyen de contact pour les services de l’Ambassade. Cette adresse peut être utilisée sur la liste électorale mais il est possible d’en donner une autre.

Ainsi, pour se prémunir des spams politiques, certains inscrits ont renseigné un mail farfelu mais ce faisant, ils se coupent de la possibilité de participer au vote par Internet. Il est pourtant possible d’éviter le spam en utilisant une adresse mail unique, puis en la filtrant comme l’explique cet article de 2017. Cette méthode isole vos messages dans votre boîte et vous permet de recevoir vos identifiants pour le vote par Internet.

Il n’est pas non plus recommandé de renseigner la même adresse mail pour tous les membres d’une famille. Cela empêche les autres membres de la famille d’avoir accès aux informations sur les élections et au vote par Internet et peut poser des problèmes de confidentialité.

Le vote à l’urne

Plusieurs raisons incitent à ne pas tout miser sur le vote par Internet. Beaucoup d’électeurs n’ont encore pas l’équipement ou la connaissance informatique requise. Il peut y avoir aussi la défiance devant un système peu transparent (défiance renforcée par le fait que la société sous-traitante était en redressement judiciaire en mai 2020) ou aussi la peur de laisser des traces de son choix sur l’ordinateur familial. Enfin, les tests grandeur nature ont laissé apparaître que plus de 10% des participants sont exclus du vote pour des raisons techniques diverses.

Pour toutes ces raisons le vote à l’urne doit être maintenu et même étendu si les limitations de déplacement l’imposent. Comme toute la campagne sera dématérialisée, ne vous attendez pas à recevoir les bulletins par la poste avec votre carte d’électeur. Là encore la propagande sera envoyée par courrier électronique et publiée sur un site dédié.

Les français de l’étranger n’ont pas de carte d’électeur mais cette dernière n’est pas nécessaire puisqu’une simple carte d’identité, passeport ou permis de conduire permet de vous identifier auprès du bureau de vote.

Le vote par procuration

Si vous ne votez pas en personne, il vous faudra donner procuration à quelqu’un qui le fera à votre place. Cette personne devra être inscrite sur la liste électorale et se présenter au bureau de vote en votre nom. À cause des limitations de déplacement imposées par le gouvernement tchèque, le consulat n’a pas prévu de faire de tournée consulaire. L’établissement des procurations n’aura donc lieu qu’à Prague et ce, jusqu’à la dernière heure d’ouverture du consulat avant le scrutin (vendredi 28 mai). Vous pourrez établir cette procuration en remplissant le formulaire ad hoc et en vous présentant en personne au consulat ou dans un lieu habilité en France.

Un électeur mandataire ne peut pas détenir plus de trois procurations et une seule d’entre elles peut être établie en France.

L’utilité d’être bien inscrit sur les listes électorales n’est pas toujours évident pour qui ne suit assidûment pas la vie politique. Il est tout à fait normal et plutôt sain d’avoir d’autres (pré)occupations mais il faut veiller à ne pas se retrouver pris au dépourvu quand l’actualité nous donne envie de peser dans la vie locale. D’ailleurs pourquoi ne pas vérifier maintenant votre situation… le vendredi 23 avril, il sera trop tard.

Article par Alix

Photo Palais Buqoy: cc-by-sa Ludek