Category: Cuisine tchèque

Recette du goulasch tchèque

L’origine du goulasch

Bon, il y a de nombreux plats typiques tchèques, pour n’en citer que quelques uns: le canard avec choux et knedliky, le genou de porc grillé, la svickova (boeuf dans une sauce à la crème, carottes et confiture d’airelles) et bien sur le goulasch.

Là, il y a polémique.  Mais d’où vient le goulasch? Certains tchèques vous soutiendront que ce sont eux qui l’ont inventé mais il faut trouver la source en hongrie où les hongrois le mangent plutôt dilué en soupe avec du pain.

Mais voilà, comme nous sommes à Prague, je vais plutot donner la recette que les copains m’ont appris et que j’ai adapté à ma sauce.

Recette du goulasch tchèque

Le goulasch tchèque

Tout d’abord, prenez une viande de boeuf à goulasch.  Un peu comme dans le boeuf bourguignon, il faut des morceaux un peu gras pour que mijotés, ils relachent tout leur saveur.

viande-goulasch-des-boeuf-mijoter.jpg

Donc, les ingrédients pour approximativement 6 personnes:

  • 1 kgs de viande de boeuf à goulasch,
  • 3 oignons + 2 gousses d’ail,
  • 1 poivron rouge,
  • un petit verre de farine,
  • un cube de bouillon de boeuf,
  • 2 cuillières de paprika doux (“sladky”) et 2 de fort,
  • une pincée de marjolaine
  • 30cl de bière

goulasch-tcheque-recette-boeuf-paprika.JPG

Il faut alors dans une marmite:

  1. faire revenir les oignons puis les petits cubes de boeuf,
  2. saupoudrer le tout de paprika et de marjolaine, ajouter les gousses d’ail émincé,
  3. découper en petits dés le paprika et ajouter le tout,
  4. arroser le tout de 30 cl de bière,
  5. ajouter un 1 litre d’eau bouillante et y diluer la farine et le bouillon,
  6. mijoter 2 heures en remuant de temps en temps,
  7. laisser le tout reposer 1 heure puis recuire 20 minutes avant de servir.

Pour l’accompagnement du goulasch, les tchèques mangent des knedliky (sorte de pain bouilli).  Si toutefois comme moi, vous en avez fait une overdose, le mieux reste les pommes de terre cuites à l’eau (et si vous voulez rester dans la tradition tchèque, jettez une poignée de grains de cumins dans l’eau de vos patates…).

pommes-terre-cumin-recette-tcheque.jpg

Bon appétit!

Et voici une nouvelle recette traditionnelle tchèque, un dessert tres répandu, le Strudl (le nom vient certainement de l’allemand, le non moins célèbre “apfelstrudl”).

Vous en trouvez partout dans les “cukrarny” (pâtisseries locales) et vous pourrez le déguster chaud ou froid avec de la creme chantilly ou de la glace.

dessert-tcheque-strudl.jpg

Ingrédients nécessaires au strudl

Si vous n’êtes pas aussi paresseux que moi, vous voudrez peut-être faire votre pâte feuilletée vous-même.  Personnellement, je l’acheté toute prête en supermarché.

– 750 grammes de pommes (les pommes rouges tchèques conviennent parfaitement)

– 50 grammes de sucre vanillé

– 1 a 2 deux cuilleres a café de cannelle

– 70 grammes de raisins secs

– 70 grammes de noix écrasées

– de la chapelure

– jaune d’oeuf

 

Préparation du strudl

Attendrissez la pâte et divisez la en 2, 3 ou 4 morceaux selon la taille de votre four,

Applatissez chaque morceaux de pate pour en faire des bandes fines,

Mixez tous les élements en une farce,

Etalez la farce au centre des bandes de pâte préparées,

Refermez les deux cotés de chaque bande de pate sur la farce (vous pouvez décorer la roulade obtenue de morceaux de noix),

Préchauffez votre four a 200°C,

Enduisez la pate de jaune d oeuf et beurrez votre plaque de cuisson,

Faites cuire 30 minutes.

strudl-tcheque-glace.JPG

Bon appétit!!!

 

Je crois que c’est incontournable en République Tchèque: tout le monde boit de la bière.  Que ca soit à 6h du matin avec le déjeuner (véridique) ou à 5 heures du soir dans les boites de nuit, tout le monde descend quelques chopines. 

D’ailleurs, ca n”est pas un hasard, voici quelques chiffres concernant la bière tchèque:

 

18.9 millions d’hectolitres produits par an

 

2èmes consommateurs de bière au monde avec une moyenne de 158 litres par an et par habitant (les allemands gagnent de peu avec 160.  “Jesisi Kriste”,  ca serait pas bien dur de prendre 3 bières de plus! Pour info, les francais en boivent 35 litres…)

 

– la Pils, manière de brasser la bière, crée à Pzlen en République Tchèque, est la première méthode de brasserie au Monde (ben oui, toutes les Pils ont pour source la Bohème)

 

La Budweiser américaine provient de Ceske Budejovice (en allemand Budweis).  Les tchèques et américains sont en procès depuis 1880.  Ces derniers ont régulièrement payé des pénalités.

 

– le houblon “Saaz” est un des meilleurs au monde.  Ramassé à la main, il pousse dans des champs autour de Prague, grimpant sur des fils de fer tel du lière.

 

 

 

 

 

Différences de calcul de taux d’alcool:

Les tchèques parlent toujours en dégrés selon la mesure Balling (Karl Balling, un chimiste allemand).  Ainsi, la première chose que demande la serveuse: “une 10° ou une 12°?” (“desitka nebo dvanactka”).   La 10° sera à environ 4.2° alors que la 12° sera à environ 5°.

 

Ne vous en faites pas, vous pouvez descendre 4/5 10° sans problème.  On est loin de la 8.6 Bavaria 😉

 

Pour ne citer que quelques bières:

 

Staropramen (la vieille source, brassée dans le quartier de Smichov, à Prague) www.staropramen.cz

Plzner Urquell (la vieille originelle, cette fois-ci de Plzen) www.prazdroj.cz

Budvar (la bière de Ceske Budejovice) www.budvar.cz

Bernard Pivo (pas la dictée, la bière crée en 1991 seulement mais délicieuse) www.bernard.cz/

Velkopopovicky Kozel (la bière de la chèvre, très bonne entre autre en noire)  www.beer-kozel.cz

 

Ma petite recommandation, commandez une bière mixte (blonde et noire) : “řezané pivo” (rjezane pivo)

 

Façon de trinquer:

 

Les tchèques trinquent gaiement grace à leurs solides chopines.  Ils ont aussi l’habitude de trinquer, retoucher la table avec le fond de leurs chopes et de boire en suite (sans la lâcher, surtout, sans la lâcher!).

 

Pour dire A votre santé, dites: ”

Na Zdravi ” (litéralement, à la santé) mais vous entendrez aussi “Cau” (Ciao) ou ” Na [+nom]” pour fêter une personne en particulier.

 

Et justement, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne santé puisque la bière est pleine de vitamines B, excellent pour les yeux et peut aussi servir de shampoing nourrissant pour les cheveux.

 

Ahhh, quelle belle création!

 

Note: oui, il est véritablement difficile de s’intégrer pour un expat non buveur de bière… mais j’avais étudié la chose avant de venir…

 

Pour les amoureux de la bière, voici un petit plan, sympa pour déguster des bières de micro brasseries tchèques, servies par de véritables experts.

La Pivni Galerie est dans Holesovice, accessible par le tram 12, 3 et quelques autres.  Voici l’adresse de leur site: http://www.pivnigalerie.cz/index.html

Ils y servent plus de 180 marques et changent régulièrement de bières pression.  Une délicieuse avec un gout de miel (le sucre est remplacé par du miel durant la fermentation ce qui donne un léger gout, sans en devenir pour autant trop sucré) que je recommande: la OPAT.

Ils se targuent même de la visite d’Aznavour.  Ben si nos meilleurs crooners y vont, c’est à ne pas rater 🙂

P.S.: attention, gouter chaque marque risque de vous laisser avec un léger petit mal de tête (non non, je ne parle pas d’expérience!).