Category: Visites en centre ville

prague Située au coeur de l’Europe, Prague est facilement accessible depuis bon nombre de pays. Cette ville devient donc une destination de choix pour de nombreux touristes à la recherche d’une courte escapade le temps d’un week-end. Si vous avez prévu d’aller visiter la ville au 100 clochers, voilà de quoi bien garnir votre programme.

La ballade dans la vieille ville et Mala Strana

Le coeur historique de Prague s’appelle la vieille ville. Elle s’organise autour de la Place de la Vieille Ville (Staroměstské náměstí). C’est la place la plus connue de la ville, vous pourrez par exemple y voir l’horloge astronomique de Prague, l’une des attractions les plus célèbres de la ville : toutes les heures, un système séculaire fait tourner des petites figurines à l’effigie des apôtres, le tout en musique. Une fois que vous aurez vu cette horloge, évitez de passer devant autour des changements d’heures c’est complètement bloqué par la foule ! Si vous continuez votre chemin vers la rivière (la Vltava), vous vous promènerez dans les petites rues pavées du centre pour arriver naturellement devant le pont Charles, un autre monument important de la ville. Là encore vous croiserez bon nombre de touristes, et quelques attractions : dessinateurs, musiciens et autres artistes vous proposeront un souvenir de la ville. Une fois le pont traversé, vous arriverez dans le quartier de Mala Strana. Au pied du château de Prague, ce quartier regorge d’églises et de salles de concert que vous n’aurez pas de mal à découvrir. C’est aussi le quartier des ambassades, et notamment de l’ambassade de France. Si vous préparez votre week-end un peu en avance, n’hésitez pas à contacter l’ambassade pour organiser une visite, c’est l’un des plus beaux château de Prague. mur john lennonEn face de l’ambassade vous ne pourrez pas manquer le mur John Lennon. Véritable oeuvre d’art à ciel ouvert, chacun peut y déposer un message librement. Sous la répression communiste ce mur est devenu un symbole de la liberté et de la jeunesse. La fin de votre ballade dans Mala Strana vous amènera naturellement vers le château de Prague.

Le château de Prague

C’est le monument qui donne tout son charme à la ville. Sa construction a démarré à la fin du 9ème siècle pour n’être terminée qu’en 1929 ! Il est composé d’un ensemble de bâtiments, tous hérités d’une période différente de l’histoire. Le principal est la cathédrale Saint Guy qui trône au milieu de l’ensemble. Je vous conseille vraiment d’y rentrer, vous y découvrirez un choeur magnifique et les cryptes des anciens rois. Si vous vous y rendez autour de midi, vous assisterez à la grande relève de la garde. ça vaut vraiment le détour, le cérémonial est assez impressionnant.

La colline de Petřin

petrinSituée en face du château, la colonne de Petřin est le rendez-vous des flâneurs en été. Pour y monter vous avez le choix entre un funiculaire ou vos jambes, s’il ne fait pas trop froid la ballade vaut le coup. Arrivé en haut vous découvrirez la petite tour Eiffel de Prague. C’est une réplique assez réaliste de celle de Paris, vous pouvez y monter pour avoir une très belle vue sur la ville. Pour la petite histoire, elle mesurerait un mètre de plus que la tour Eiffel parisienne si on compte la taille de la colline. Si vous y montez les jours de vent vous sentirez la tour bouger, sensations garanties. En été il y a de nombreuses attractions et stands où vous pourrez commander à boire ou à manger, que des choses typiques tchèques. A titre personnel je vous recommande un langoš (pâte cuite dans l’huile et recouverte de fromage et ketchup) avec une bonne bière.

Le cimetière Juif

C’est là encore un des incontournables de la ville. Il est composé de milliers de tombes datant des siècles 1400 à 1700, le tout de manière assez désordonnée ce qui lui donne un charme particulier. Le cimetière est associé a plusieurs édifices que vous pouvez visiter avec le même ticket, notamment un mémorial et des synagogues. Je vous recommande également d’aller vous promener dans le cimetière près de Flora, il ressemble un peu à un très grand parc avec là aussi des tombes qui ont des centaines d’années.

Le quartier de Vyšehrad

vyserhardAprès votre visite du cimetière Juif, vous pouvez vous rendre sur Muzeum, souvent surnommé les Champs Elysées de Prague par les français. C’est en fait une place, la place Venceslas. Si vous comptez faire un peu de shopping, c’est par là que vous devez passer. En haut de la place vous trouverez la station de métro Muzeum qui vous permet de rejoindre le quartier de Vyšehrad. Vyšehrad est un peu en périphérie du centre, vous y croiserez donc beaucoup moins de touristes. Un grand parc entoure l’église et le cimetière de Vyšehrad, la vue sur Prague est magnifique. En vous promenant dans le cimetière, vous reconnaîtrez peut-être quelques noms sur les tombes. De grandes personnalités y sont enterrées : le compositeur Antonín Dvořák ou l’écrivain Karel Čapek par exemple.

Prague au fil des saisons

La ville change quelque peu au fil de l’année. Si vous y allez autour de l’été, je vous recommande de louer un pédalo sur la rivière pendant une heure : vous pouvez vous balader autour des îles et avoir une vue différente sur tous les monuments qui bordent la rivière. Si vous venez pendant les mois de Noël, vous découvrirez les marchés de Noël de Prague. Il y en a plusieurs, le principal se trouvant sur la Place de la Vieille Ville. Ça sera l’occasion de découvrir les spécialités locales et de ramener un petit souvenir typiquement tchèque. Si vous décidez de vous rendre à Prague, bon séjour ! Pour vous fondre un peu plus dans la population n’hésitez pas à apprendre un peu le tchèque, ça n’est pas une langue facile mais quand vous arrivez à vous faire comprendre, vous êtes naturellement fier de vous.

Avec la restauration récente (inauguration le 24 Octobre 2011) de la statue de Zizka veillant sur Prague, le musée de Vitkov sur la colline séparant Karlin de Zizkov s’offre un nouveau look.

statue-Zizka-defenseur-prague-hussite.jpg

Le rajeunissement de l’intérieur de ce bloc si imposant tronant au dessus de Prague vaut le détour.  Construit entre 1929 et 1938 pour célébrer la Liberté (naturellement, j’aurai cru à l’oeuvre de communistes aimant les gros blocs carrés et gris staliniens, eh ben non).  Sa terasse offre certainement la plus belle vue de Prague, de son chateau et des environs. 

vitkov-musee-prague-tchecoslovaquie-tchequie-prague.jpg

Je vous conseille chaudement donc d’y faire un tour visiter le musée moderne expliquant les terribles évenements depuis l’avènement de la Tchécoslovaquie dont la France était un fervent allié (avant de l’abandonner en 1938 aux mains de l’Allemagne nazie suite aux accords de Munich).

Les explications sont souvent disponibles en anglais bien que les versions tchèques soient généralement plus fournies.

On y retrouve entre autre les affaires que portait Jan Palach avant de se mettre le feu sur la place Venceslas en 1969 pour protester contre le régime communiste et réveiller les conciences qui acceptaient leur triste destinée.

jan-palach-copie-1.jpg

C’est aussi là que se trouve le mausolée des soldats inconnus.  Vous pouvez y lire le serment que font soldats et présidents tchèques.

Le musée a été bien pensé, utilise le multimedia pour nous faire revivre l’ambiance d’alors et explique finalement beaucoup le rôle des principaux politiques tchècoslovaques tels que Tomas Garrigue Masaryk (le créateur de la Tchécoslovaquie à la fin de la première guerre mondiale) ou le detesté Klement Gottwald qui déposa le Président Benes en 1948 pour livrer le pays au bloc soviètique.

Je vous conseille de vous arrêter au café qui offre lui aussi une très belle vue sur l’Est de la ville.

 

Je reviendrai avec un post dédié à Jan Zizka de Trocnov, cet étonnant Prince qui fut brigand, mercenaire et le plus grand général des guerres hussites.  Ce guerrier entraina une des meilleures troupes entre autre composée de femmes (armées de fléaux, elles sont souvent representées en fonds de tableau dans les représentations de Zizka) pour défendre Prague le 30 juin 1420 contre Sigismund, roi de Hongrie qui au nom du pape voulait mater la résistance Hussite.

porte-sculptee-zizka-femmes-fleaux.jpg

 

Bonne visite!

 

Plus de détails:

Voir le site des Monuments Nationaux

Accessible depuis Florenc à pied (belle petite montée toutefois) ou par l’autre extremité de la longue colline depuis l’arrêt Ohrada.

Ouverture: jeudi au dimanche de 10 à 18 heures

Tickets:

– 110 CZK pour adultes, 

– 60 CZK tarif réduit,

– 170 CZK pour les familles (2 adultes, 3 enfants),

– gratuit pour les enfants de moins de 6 ans.

 

vitkov-musee-vue-terrasse.jpg

statue-jan-zizka-trocnov.jpg

Ahoj tout le monde!

 

Le temps est un peu nuageux aujourd’hui, parfait pour aller voir une expo!

Je vous recommande vivement Foto Virus / C Action à la galerie LANGHANS.

Picture-2.png

C International Photo Magazine est une initiative d’IVORYPRESS, une maison d’edition qui se concentre sur la photographie et l’art contemporain en général (pulication de livres, d’articles et organisations d’expo dans le monde; plus d’info sur www.ivorypress.com).

Les C magazines sont en fait des ”pavés” de plus de 300 pages regroupant les photographies de divers artistes du monde entier. Chacun des 10 magazines déjà parus sont en libre consultation sur place. Il y a même, pour les fans de photos ou amateurs de beaux livres, la possibilité de commander ou de s’abonner au C magazine.

 

 

La mode de l’art contemporain ”dépouillé” ne s’applique pas ici! Des dizaines de photos sont exposées, il y en a pour tous les goûts!

Picture-5.png

 

Les organisateurs ont essayé de nous proposer un panel vraiment large de la photographie moderne, c’est vraiment réussi!

 

 

Infos pratiques: 60 CZK par adulte (et oui seulement!), moitié prix pour les étudiants et 20 CZK pour les enfants.

Galerie LANGHANS, , Vodickova 37 (entre les 2 magasins de photographie SKODA, dans la cour du fond)

 

 

Jusqu’au 15 mai seulement!

 

 

 

Bonne visite!

 

 

 

J ai visité il y a quelques temps l exposition sur les vieilles légendes tcheques au Musée National, en haut de la place Wenceslas et … J ai été agréablement surpris.  Bon, clairement, je ne rentre pas tout a fait dans la cible en dépassant de 3 tetes mes covisiteurs mais l expo était si bien faite que je me suis laissé aller. J ai passé un bon moment.

stare-povesti-ceske-narodni-muzeum.png

 

 

Vous découvrirez plein de légendes slaves et moraves qui ont faconné l imagination des petits tcheques (beaucoup de contes ont été filmés, c est tout un pan de la culture locale).

De Libuše, la reine sorciere a la creation de Prague, on voyage dans un monde féérique ou historique.

legendes-tcheques-moraves-boheme.jpg

Voila, a voir avec vos enfants! ou seuls!

 

Attention I:  l entrée est jumelée a celle du musée d histoire naturelle.  Adulte 150 CZK.  J ai toutefois reussi a négocier l entrée étudiante en précisant que je ne venais visiter que l exposition  (les cailloux des étages supérieurs, non merci…).  Ouvert tous les jours de 10 a 18h.

 

Attention II:  la plupart des explications completes sont en tcheque.  Vous aurez en anglais un condensé uniquement.

 

Plus d infos: http://www.starepovesticeske.cz/

Rien que le bâtiment vaut le détour! Cet ancien entrepôt a été transformé en centre d’exposition pour art contemporain et inauguré en 2008 (les murs sentent encore la peinture fraîche!). Les expositions sont variées et internationales (avec toutefois une priorité donnée aux artistes tchèques en général).

dox-Praha.png

Cette fois-ci, un monument de la photographie est à l’honneur: l’anglais Martin Parr.

 

Pour ceux qui le connaissent déjà, vous ne serez pas déçus: voir ses photos en grand format devant soi fait toujours son effet!
Pour ceux qui ne le connaissent pas, son style unique, son humour et ironie vous surprendront.

 

 

Il a une obsession: les gens et la société de consommation. Depuis les années 80, il s’est rendu célèbre grâce à ses portaits de famille anglaises dans leur maison (tapisserie à fleurs accordée au service à thé et aux canapés…). Bien sûr certains de ses compatriotes n’ont pas forcément apprécié à l’époque!
Ensuite il s’est tourné vers la photographie de vacanciers à travers le monde… toujours dans un esprit critique et moqueur. Les photos sont prises naturellement, il n’invente pas les décors. Il retravaille ensuite ses clichés et sature les couleurs (ce que l’on retient de sa session sur les aliments par exemple, ce sont les couleurs FLUO des cup cakes!)

Picture-6.png
Les oeuvres présentées dans l’expo Assorted Cocktail sont des pièces choisies de ses différents thèmes fétiches entre 1983 et 2009: Last Resort (photographies prises en Angleterre peu après l’introduction des congés payés), Small World, Bored Couples (triste et hilarant à la fois), Common Sense, Think of England, Think of Germany (clichés culturels), Knokke le Zoute, Mexico, Glasgow, Phone Project et le dernier Luxury cycle (très réussi).
Selon ses propres mots, il s’intéresse à photographier à la fois le bon et le mauvais de notre monde d’aujourd’hui.
Certains de ses livres sont en libre consultation (et sont également en vente dans la boutique du DOX, qui est par ailleurs très complète et très interessante!)

 

Martin-Parr-Dox-Prague.png
Pour terminer l’exposition, Martin Parr nous propose un petit film où il explique son parcours et ses projets.
Enfin, je ne résiste pas à l’envie de mentionner qu’en plus de faire des photos et d’en collectionner, Martin Parr nous propose également sa collection d’objets ”d’art” à l’éphigie de personnages politiques controversés: montres Saddam-Hussein, théières Margaret Thatcher, horloges Oussama Ben Laden etc etc. Troublant!

Prix pour l’entrée par adulte: 180 czk, qui donne l’accès au bâtiment entier (et donc aux autres expositions temporaires)

 

Jusqu’au 15 Mai 2011

 

 

 

 

Bonne visite!
 

 

Par Maruska