Likez Prahoo!

franz-kafka-pragueL’évocation et le nom de Kafka est à jamais lié à la ville de Prague et, bien que l’écrivain tchèque de langue allemande ait voyagé dans toute l’Europe, son esprit se retrouve dans toute la capitale tchèque. La chute du régime communiste et l’essor du tourisme en République tchèque a permis de mieux connaître l’écrivain dont les œuvres furent longtemps condamnées par l’ancien régime. Les magasins de souvenirs à l’effigie de Kafka sont légion à Prague, satisfaisant ainsi à un usage purement mercantile de son nom. Pour découvrir Prague que Kafka a connu et dans laquelle il vécut, il suffit de suivre le guide…

Le quartier juif de Josefov

Pour s’imprégner de l’esprit kafaïen et de la manière dont ses origines juives ont inspiré son œuvre, rien ne remplace la découverte de l’ancien ghetto juif Josefov qui fut parmi les derniers à avoir
kafka-centre-synagogue-espagnolesubsisté. L’ancien quartier juif de Josefov abritait la maison natale de Kafka, qui faisait l’angle de la rue Kaprová avec la rue Maislová. Cette bâtisse est aujourd’hui disparue en raison des grands travaux d’assainissement de la fin du 19ème siècle. Franz Kafka enfant n’y vécut donc que peu de temps, car la famille déménagea en 1885 pour la place Venceslas. Les seuls vestiges que l’on peut découvrir aujourd’hui sont le portail d’origine et une plaque rappelant la naissance de l’écrivain pragois.

Dans la vieille ville plane l’âme de l’écrivain

Une visite du vieux Prague suffit à rappeler que Kafka, né à Prague en 1883 d’une famille juive, a marqué la capitale tchèque de son empreinte si particulière. La vie de Kafta s’inscrit en effet dans une topographie allant de la place de la Vieille Ville que dominent les tours imposantes du Tyn, jusqu’au château de Hradcany. En s’engouffrant dans les ruelles en quinconces et les dédales de la vieille ville à l’atmosphère mystérieuse, on ressent partout l’âme de Kafta et c’est tout juste si l’on ne s’attend pas à voir surgir sa longue et frêle silhouette face à ce château auquel il a consacré l’une de ses plus belles œuvres.

La vie de Kafka est intimement liée à ce quartier, notamment à la Maison aux Trois Rois place de la Vieille Ville où l’écrivain s’installa entre 1896 et 1907. C’est en ce lieu qu’il écrivit son premier romain depuis sa chambre d’où il avait vue sur l’église Notre-Dame-de-Tyn. A quelques pas, se trouve le lycée allemand fréquenté jadis par Kafka, installé autrefois dans le palais Kinsky. Le père de Kafka tenait une mercerie au rez-de-chaussée de ce palais. Ce commerce a depuis été remplacé, sans surprise… par une librairie. Un peu plus loin, 2 rue Celetna le visiteur découvre une boutique de bric à brac où l’on vend des articles en cristal et des poupées russes, qui était à l’époque une autre résidence où vécu aussi Kafka.

Le Musée Kafka

caricature-kafkaLe Musée Kafka installé dans la Briqueterie Herget (à côté du pont Charles), est consacré à la vie et à l’œuvre du célèbre écrivain. On peut y découvrir du matériel ayant appartenant à Kakfa, tels des manuscrits, annotations, cahiers et même dessins ainsi que les premières éditions de chacune de ses œuvres, des photographies et des ustensiles de l’écrivain. Le Musée Franz Kafka abrite également du matériel interactif et des supports virtuels de dernière technologie. Une visite incontournable !

Il n y a pas de commentaires actuellement.