Category: Actualités

 

Le Pont Charles au lever (ou au coucher, c’est vous qui voyez)

Most, ça veut dire Pont. Et ce pont de pierre est le plus connu et le plus ancien de Prague. Il relie les quartiers du Château et de Mala Strana à la Vieille Ville (Stare Mesto), en enjambant hardiment la Vltava (facile à prononcer hein ?).

Joliment jalonné de statues religieuses, il est littéralement couvert de touristes en haute saison (comprenez l’été, l’hiver, le printemps, l’automne et les week-ends). Pour le prendre en photo calmement, va falloir se lever tôt… Mais le jeu en vaut la chandelle.

Ceci dit, c’est assez réjouissant de constater le comportement du mouton touriste sur le pont : première statue, je m’arrête, je regarde mon guide, je la prends en photo, je me fais prendre en photo et j’en reprends encore une pour faire bonne mesure.

Deuxième statue, je m’arrête, je la prends en photo, je jette un oeil sur mon guide.

Troisième statue, je prends une photo vite fait en passant.

Quatrième statue, je passe sans m’arrêter, après tout ce n’est que de la pierre.

Ah, tiens, une statue avec un petit attroupement : je fais comme les autres, je m’arrête, je touche la partie dorée en me faisant prendre en photo, sans trop savoir pourquoi. Mais bon, si les autres le font il y a certainement une bonne raison, je regarderai ce soir dans le guide…

Et ainsi de suite jusqu’à l’autre rive.

Pour la petite histoire, il y a 75 statues sur le pont, qui a été nommé ainsi en l’honneur de Charles IV, un type très important : ce souverain a en effet largement contribué à embellir la ville. Et la statue que les touristes caressent fièrement, c’est celle de St Jean Népomucène, censée vous porter chance.

Hello à tous,

Comme je n’écris que rarement (voir quasiment pas, quel mauvais blogger je fais!!!!), je me suis dit que je pourrai vous faire bénéficier des récits d’une passionnée de Prague, qui la voit encore avec des yeux neufs de touriste émerveillée (ce qui ne m’empeche pas de jamais me lasser de balades en son coeur).  Caramia, alias Valérie (oui, la meme qui nous envoie de si belles photos), raconte sa visite, ses impressions sur  http://www.canardvexe.com/articles/424__provisoire_pra_1.php

J’en ajouterai régulièrement des passages dans les jours à venir.  Voici donc, notre article série du printemps sur Prague 🙂

 

 

On l’appelle la Ville aux Cents Clochers. Sauf qu’il y en a beaucoup plus – plus de 500 au dernier décompte. En fait, le 100 ça veut dire « beaucoup », un peu comme la Guerre de 100 ans qui a duré 116 ans. Comme quoi il ne faut pas se fier aux noms, des fois c’est trompeur un nom : par exemple le Clementinum à Prague ne vend pas de clémentines, c’est un musée et il n’y a pas du tout d’agrumes à l’intérieur, j’ai vérifié.

Mais commençons par le début.

Et vlan ! En plein milieu de l’Europe !

Prague est la capitale de la République Tchèque, vous savez, l’autre moitié de la défunte Tchécoslovaquie.

La ville est située quelque part au milieu de l’Europe, en Europe Centrale donc – et pas en Europe de l’Est, l’erreur est fréquente. Voilà de quoi frimer en société (ou à la machine à café, c’est selon).

 

Reprenons.

A Prague le touriste trouve toujours de quoi s’occuper, quels que soient ses centres d’intérêts : les français font le tour des monuments et musées, les anglais le tour des bars, et les italiens le tour des rues en braillant.

De temps en temps on croise des russes aussi, mais seulement le jour – peut-être que leur guide les enferme la nuit dans un « hostel » – une auberge de jeunesse hein, allez pas confondre avec le film. Quoique Hostel parle d’une auberge de jeunesse et a justement été tourné en République Tchèque, à Cesky Krumlov pour être exacte, et pas du tout en Slovaquie comme c’est dit dans le film. Comme quoi il ne faut pas se fier non plus aux films.

Bouh les vilains ! Vendre des touristes, pas bien !

 

Trêve de rigolade, passons aux choses sérieuses.

«Prague, cette pierre précieuse enchâssée dans la couronne de la terre…»

Ah si Goethe le dit, on peut lui faire confiance. Déjà c’est un allemand, donc on ne comprend pas trop ce qu’il raconte, et puis il est mort depuis longtemps. Difficile de le contredire. Ceci dit il avait quand même raison. Prague est une ville magnifique, il y a tant de choses à voir : du beau, du très beau et de l’exceptionnel.

Prague, la petite pilule du bonheur !

Je préfère vous prévenir tout de suite, une visite n’y suffira pas. D’ailleurs c’est marrant, Prague c’est un peu comme une drogue dure, une fois qu’on y a goûté on a qu’une seule envie, une seule idée fixe, un seul désir : y retourner. Au risque de passer pour un extra-terrestre aux yeux du commun des mortels qui ne jure que par la Corse en été (ami corse, je tiens à préciser que je n’ai rien du tout contre ton île).

 

Vous ne me croyez pas ? Interrogez votre entourage. En général, c’est le Pont Charles, la Vieille Ville ou le Château qui marquent les esprits. Mais ça, ce sont les clichés habituels.

L’âme de la ville se cache ailleurs… Dans les rues sombres et fantômatiques de Mala Strana, qui ont vu le tournage de l’Amadeus de Milos Forman (un cinéaste tchèque, je le précise en passant), du quartier de Josefov – l’ancien ghetto juif – ou encore Vysehrad, l’autre château. Sans parler de l’imposant Théâtre National, de la colline de Petrin ou des jardins de Letna… Morceaux choisis.

Waouh, trois articles d’un coup, après plusieurs mois de silence.  Bon, c’est toujours le problème des blogs, être régulier avec une vie active à Prague, ca n’est pas facile.

Justement, je continue de découvrir plein de bons plans et en voici un.  Après une nuit difficile ou une semaine stressante, aller faire un tour au jacuzzi, faire un petit sauna arothisé ou simplement se relaxer sur les chaises longues, ca fait un bien fou.

sauna.jpg  

Il y a aussi toute sorte d’aérobics, salles d’entrainement. Personnellement, je ne suis fan que de l’espace relaxation.

Attention, toutefois, les tchèques sont moins pudiques que nous et femmes et hommes se découvrent des fois les uns devant les autres.  On vous prête toutefois un grand drap qui vous permet de passer d’une activité à une autre sans trop de gêne.

Comptez 140 couronnes pour l’acces au salon de relaxation.  Vous pouvez voir tous les prix à http://www.factorypro.cz/pdf/cenik_sm.pdf
fp-logo.gifhttp://www.factorypro.cz/

Y’a toujours quelque chose à faire à Prague.  Je pense que c’est une conclusion que tous les expats ont au bout de quelques semaines de sorties.   C’est parfois difficile de tenir le rythme, entraîné par ceux qui sont là pour quelques mois et veulent en profiter.

Je vous conseille toutefois ce petit groupe Tzigskane déjanté et sympa.  N’hésitez pas à écouter leurs MP3s pour vous donner une idée et à venir les voir pour vraiment en savourer l’enthousiasme:

 http://ahmed.freemusic.cz/

De retour après un long silence.  Et oui, la vie à Prague est prenante et entre les sorties, les voyages, le travail et les vacances, l’été a été dense.

Toutefois, avec le retour de l’hiver et malgré quelques journées estivales, nous commencons à profiter de la chaleur de notre appart.  Subtile (?!) transition vers le sujet de cet article:  comment trouver un logement à Prague?

Oui, on ne parle pas de problèmes parisiens pour trouver un appart ici, mais c’est pas toujours aisé lorsqu’on arrive de l’étranger.

Je crois que la meilleure solution pour un expatrié est de trouver une colocation, même temporaire, pour apprendre à connaitre les quartiers qui nous plaisent (et de rencontrer d’autres expats pour de futures collocations).

Le meilleur moyen est d’aller sur Expats.cz où les gens cherchent des colocs: www.expats.cz/prague/f-11.html

Avec un roulement fréquent, vous trouverez toutes sortes d’offres intéressantes, bien que légèrement plus cheres que la moyenne locale.

Je crois que ca vaut la peine de chercher un appart juste en dehors du centre.  Les quartiers sympas sont Vinohrady , Vysehrad , Vrsovice , Smichov.  Quelques quartiers plus populaires mais qui montent: Zizkov , Karlin , Holesovice

En gros, pour une collocation bien placée, on peut esperer payer entre 5000 à 8000 couronnes (180 à 285 euros) par mois avec une grande chambre et un salon partagé.

Pour les familles, le mieux reste de s’inscrire dans plusieurs agences.  Les expatriés sont de bons clients et bien traités.  Faites toutefois plusieurs visites et vérifiez les prix proposés.

Vous pouvez toujours commencer par louer un appart à courte durée sur, histoire de vous donner un peu plus de temps (et de prendre une location à l’aveuglette).

Location court séjour

Courage!!

Pour ceux qui savent décrypter le tchèque, voici un lien intéressant pour connaitre les prix d’achat: http://reality.idnes.cz/reality_bdp.asp?y=reality_bdp/cenybytu.htm

Quelques liens d’agences en tchèque:

http://www.pronajem.com/uvod.php

http://www.bytyvpraze.cz/byty-pronajem/