Category: News Prahoo

La communauté française en Tchéquie est relativement petite mais constituée d’innombrables forces d’influence aux intérêts variés qui sont établies dans la capitale et les campagnes tchèques.  Véritable jeu de pouvoir, ce ne sont plus nos soldats qui font la loi francoforcée mais les étudiants et les acteurs économiques…

republique-tcheque-forces-francaises-presence.jpg

Les étudiants Erasmus et autres échanges universitaires

erasmus-prague.jpgDe passage chaque année, une rimbambelle d’étudiants vient suivre des cours généralement en anglais dans la capitale tchèque.  La plupart sont des étudiants ERASMUS mais il existe aussi des échanges scolaires et universitaires.  Un des plus connus est le lycée Carnot à Dijon qui accueille depuis 1920 des étudiants tchèques et vice versa.

Pour info, chaque année, c’est environ 700 étudiants français qui profitent du programme à Prague principalement.  La France est le deuxième pays représenté après l’Espagne (qui frôle aujourd’hui le millier d’étudiants).

Les expats français

expatries-prague.jpgAlors, attention, la grosse distinction entre expats et les résidents ou émigrés, c’est principalement le contrat de travail.  Un expatrié est envoyé par la maison mère de sa compagnie pour une durée déterminée (2 à 3 ans, parfois renouvelables) et il bénéficie généralement de confortables primes d’expatriation.  C’est un concept qui devient rare et est maintenant de plus en plus remplacé par des contrats locaux, moins avantageux pour l’employé.  La mobilité professionnelle européenne explosant, on retrouve de plus en plus de français ayant décidé de venir bosser et vivre en République Tchèque.  On pourrait les qualifier d’émigrés (ou du point de vue tchèque, d’immigré), tout du moins pour ceux qui transfèrent leur résidence fiscale…

L’Ambassade de France et le Consulat

ambassade-france-republique-tcheque.jpgVous l’avez vu dans la dernière interview de la Consul de France à Prague, la France est représentée au niveau politique par une ambassade bien présente et active à Prague.  Le principal objectif de l’ambassade, c’est les relations internationales alors que ceux du Consulat, la gestion administrative et civile des français en République Tchèque.

La mission économique, Ubifrance

ubifrance-prague.jpgRattachée à l’ambassade, Ubifrance s’intéresse aux enjeux économiques et au développement des affaires France-République Tchèque.  Si vous lancez une filiale ici, il est intéressant de leur demander un support, des études de marché et autres services d’accompagement aux entreprises.

La Chambre de Commerce Franco-Tchèque

chambre-commerce-franco-tcheque-prague.jpgTrès active, la Chambre est indépendante et offre des services similaires à Ubifrance.  Elle dynamise aussi un grand nombre d’échange interentreprises par le club d’adhérents qu’elle représente.

Le Centre des Jeunes Dirigeants

cjd-prague-club-entrepreneurs.jpgLe CJD est un mouvement de jeunes entrepreneurs et dirigeants de PME ou de petites filiales.  En France, c’est 4500 membres, à Prague une quinzaine de chefs d’entreprise qui se réunissent une à deux fois par mois pour discuter des problématiques de leur société.  Si vous avez un projet d’entrepreuneriat en République Tchèque, n’hésitez pas à les contacter.

L’Institut Français de Prague

institu-francais-prague.jpgL’Institut est un centre culturel très dynamique à Prague pour promouvoir la belle culture française.  Avec une bibliothèque très fournie, un cinema, un festival du film annuel, des expos et des conférences, des cours dans les deux langues, c’est un beau point de départ pour tous les nouveaux arrivants pour rencontrer du monde et pour les anciens qui veulent garder contact avec leur pays.

Le Lycée Français de Prague

Dans le monde entier, la France entretient des écoles pour accueillir les écoliers français, souvent fils d’expatriés mais aussi des éleves locaux afin d’un peu mieux mélanger les cultures.  Bien qu’un peu cher pour l’émigré typique, le lycée français est aussi une véritable petite France dans le coeur de Prague.  D’ailleurs, tout le quartier d’Andel fourmille de petits francophones.

lycee-francais-prague.jpg

Quoi? J’ai oublié d’autres puissants qui influencent le monde franchouillard de République Tchèque?  Je vous lèse, discrémine, pire, vous oublie, vous force de persuasion francophone?

Ecrivez-un commentaire juste ci-dessous et je corrigerai!

Tom, expat pragois

Idéalement située au coeur de l’Europe, Prague, ou rebaptisée “capital magique de l’Europe” par André Breton, est une ville attractive qui, tous les ans, accueille pas loin de quatre millions de touristes.

La célèbre ville aux 100 clochers est le fer de lance de la République Tchèque employant 800 000 actifs dont 120 000 issus de la périphérie. Prague n’est donc pas seulement une ville touristique mais aussi un pôle économique dynamique. Avec ses 150 000 travailleurs d’origine étrangère soit près de 18 % de la main d’oeuvre présente, elle bénéficie d’une dimension internationale importante, notamment par la présence de grandes multinationales comme Accenture ou Exxon par exemple.

entreprises-francaises-republique-tcheque.gif

La “French touch” en République Tchéque

Selon Ubifrance, la République Tchèque enregistrerait 480 filiales françaises employant 100 000 personnes dont la majorité sont des petites et moyennes entreprises. Les secteurs d’activités sont variés allant de l’agro-alimentaire (Bongrain, Danone) à la Grande Distribution (Carrefour). Il existe d’ailleurs plusieurs organismes qui participent à l’implantation des entreprises françaises en République Tchèque. Ces derniers ont pour mission de soutenir le développement de ces sociétés dans le pays par l’organisation de manifestations, par une assistance et un appui au niveau administratif, du recrutement ou des formations. La chambre de commerce franco tchèque est l’un des plus connus grâce à son affiliation à l’Union des Chambres de Commerce et de l’Industrie française à l’étranger (UCCIFE). Ubifrance fait également parti de ces organismes. L’établissement est d’ailleurs placé sous la tutelle du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, du Secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur et de la Direction Générale du Trésor.

Exapro, une entreprise française à Prague

Et, Exapro fait partie des entreprises françaises qui ont tenté leur chance à Prague. L’entreprise a rapidement saisi le rôle crucial de l’implantation de son activité dans la capitale tchèque dans le cadre de son développement européen. En 2005, elle décide alors de s’installer à Prague.

logo-exapro-100x45-copie-1.jpg

Exapro est une place de marché permettant l’achat et la vente de machines d’occasion. Le site est proposé en 8 langues pour assurer des transactions dans le monde entier. Des collaborateurs de 8 nationalités différentes (tchèque, slovaque, italien, français, anglais, turque et russe) proposent leurs services au sein d’Exapro. Il s’agit alors d’arriver à une entente générale malgré les différences de culture qui existent et qui peuvent parfois amener à certaines incompréhensions. Bien évidemment la maîtrise de l’anglais est indispensable en tant que première langue de l’entreprise. Le multiculturalisme est définitivement une force qui apporte à Exapro un regard neuf et international sur son activité.

J’ai souvent des demandes de conseils sur ce qu’il faut prévoir lors d’un voyage en République Tchèque.  Ce post s’adresse donc aux touristes qui veulent venir découvrir Prague et ses alentours.

 

La République Tchèque, c’est l’Europe

Etonnamment, j’ai eu quelques questions sur le besoin de visa ou même de vaccinations.  Je rassure tout le monde, la République Tchèque fait bien parti de l’espace Schengen et vous n’aurez besoin que d’une carte d’identité valide pour faire l’aller retour.  C’est un plaisir de sortir de l’aéroport sans le contrôle de fin de voyage.

 

Comment il faut s’habiller à Prague

Pour ce qui est de la météo, il vaut mieux bien vérifier les températures de saison. C’est un climat continental tempéré où il fait chaud (parfois lourd et orageux) en été et très froid et sec en hiver.  La variation est de +35° à -20° et parfois plus ou moins.  Cet hiver par exemple a été particulièrement froid et neigeux avec des -12° plusieurs jours de suite.  S’il ne vente pas, c’est supportable mais il faut être équipé.

De manière générale, il faut s’équiper de bonnes chaussures pour parcourir les rues de Prague.  Les transports en commun ne sont pas très utiles aux touristes.

meteo-republique-tcheque-temperatures.jpg

Températures moyennes par mois (Leden étant janvier et Prosinec décembre).  La moyenne en République Tchèque est de 9.2°C.

 

Comment s’y rendre

Il y a de nombreux compagnies low costs (Easyjet, Ryanair, Smartwings) qui déservent Prague depuis plusieurs villes de France.  Vérifiez toutefois les vols AirFrance et CSA qui sont très compétitifs.  Pour exemple, les vols aller retours pour Paris tournent autour des 100-120€ si on s’y prend un petit peu à l’avance et si on est flexible sur l’heure de vol.  

Vous pouvez aussi prendre les autobus par exemple avec Eurolines depuis plusieurs villes de Prague.  Le principal élément est que si vous arrivez à dormir dans le bus, le trajet passera bien vite.  Sinon, prenez votre mal en patience.

Finalement, Prague est plus près de Paris que Montpellier et, grâce aux autoroutes allemandes, peut se faire rapidement.  Je vous conseille de voyager le dimanche, jour auquel les poids lourds n’ont pas le droit de circuler en Allemagne.

republique-tcheque-prague-voyage-voiture-avion-bus.jpg

La meilleure saison pour visiter Prague

Là, je vous conseille clairement le printemps qui offre les bénéfices d’une météo parfaite, de rues pas trop bondées de touristes et d’animations continuelles (opéras, concerts, évènements…).  C’est aussi un bon moyen pour encore croiser les tchèques en centre ville.  L’été, ils désertent dès que possible la ville pour se rendre à leur chalet en dehors de la capitale.

prague-saisons-meteo.jpg

Bon voyage!

Chaque pragois ou touriste à Prague a déjà croisé une des oeuvres de David Cerny, un des artistes les plus en vue de la République Tchèque.  Je vous en parlais dans mon article sur les sculptures du Théâtre National.  En voici un petit aperçu 🙂

sculpture-david-cerny-narodni-divadlo.jpg

 

Le tank rose

Né en 1967, il a commencé sa carrière en peignant le tank qui siègeait devant le Palais de Justice en rose pour impressionner une fille.  Ca n’a finalement pas marché avec la demoiselle mais l’a fait connaitre.  Les autorités ont repeint le tank avant que les contestataires du moment recommencent de nuit à tourner en dérision un monument mal accepté (le tank devait célébrer la libération de Prague par les russes lors de la seconde guerre mondiale mais rappelait plus aux tchèques les évènements de 68). David devenait trendy.

tank-peint-rose-david-cerny.jpg

 

Entropa, la blague qui n’a pas fait sourire Bruxelles

Lors de la dernière présidence tchèque de l’Europe, David avait pour mission de sculpter une oeuvre qui marquerait le passage à la gouvernance de la République Tchèque.  Il a feint de contacter des artistes de chaque pays membre pour représenter leur culture.  

Au lieu de ca, il a facturé très cher (elle vient d’être racheté par un musée de Brno à plus de 10 millions de couronnes) une oeuvre où la France était par exemple couverte d’un drapeau “en grève”.  Autant dire que nos représentants bruxellois n’étaient pas enchantés.

entropa-statue-critique-europe.jpg

 

Venceslas à cheval retourné

Une autre oeuvre que vous pouvez apercevoir au dessus de vos têtes dans le passage Lucerna, une statue de mousse, copie de Wenceslas qui siège en haut de la place Venceslas.  Relisez mon article sur Venceslas pour mieux situer l’autocritique que David inflige aux tchèques.  

david-cerny-wenceslas.jpg

 

Les Bébés noirs qui montaient sur la tour de la Télé

Vous ne pouvez pas avoir raté cette immense tour de la télé à Prague, celle qui trône sur le haut de Zizkov comme une fusée soviètique à Cuba.  David avait collé des statues de bébé noires et sans visages.  Depuis, certains de ces bébés se sont répandus dans la ville entière.  Vous en retrouvez 3 dans le parc de Kampa par exemple.

bebe-noir-david-cerny.jpg

 

Les statues pissant sur la Tchécoslovaquie

La encore, assez croustillant, vous trouverez devant le musée Kafka de Kampa une double statue pissant sur Prague et Bratislava.  Si vous envoyez un sms, les statues décriront votre nom.  Je ne retrouve malheureusement pas le numéro 🙁    

musee-kafka-david-cerny.jpg

 

Si vous voulez l’apercevoir, il traine très souvent avec le candidat malheureux à la présidentielle: Karel Schwarzenberg dans le bar du Moulin, dans le parc de Kampa.  Il a aussi lancé un complexe artistique au sud d’Andel, le Meet Factory (ancienne boucherie industrielle reconvertie) et hébergeant des concerts et expos sympas, toujours un peu décallés.

david-cerny-double-deck-autobus.jpg

Tom, expat pragois

Et voilà, après quelques essais, nous avons enfin un nouveau logo pour Prahoo.  C’est un joli Golem sympathique, celui qui est raconté dans le roman ” le Kabbaliste de Prague” de Marek Halter dont je vous parlais dans un de mes posts précédents.

golem-prague-essai-logo.jpg

C’est Allan, dessinateur de B.D.s et scénariste de dessins animés qui l’a gentiment conçu.  Vous aviez eu la possibilité d’apercevoir son trait naif et relax dans la bannière Rentego ou dans un premier essai (le petit franchouillard qui se balade sur un fond de Pont Charles).

Merci encore Allan!

 

Je vous invite à visiter son blog piquant (parfois un peu politique) où il poste de temps en temps (pas assez souvent, on en veut toujours plus!).

 

Ca me console du fait que la plateforme Over-Blog avait supprimé l’ancien thème de blog utilisé depuis la création de Prahoo, en 2005.  J’en ai trouvé un plus ou moins potable sur lequel il faudra que j’améliore encore le style.  Ca et la flemme de trouver une solution pour migrer vers un logiciel plus universel tel que WordPress (là, c’est un peu du jargon de bloggeurs pour toi, lecteur qui veut surtout avoir des nouvelles sur Prague).

Et surtout n’hésitez pas à donner vos commentaires sur le nouveau logo!

Tom, expat pragois