Category: Concerts – opéras – théatre

achat tickets pour l'opéra

 

publicité opera prague

 

Je parlais récemment des différents opéras de Prague.  Voici quelques recommandations sur comment acheter des billets et les spectacles que je vous recommande.

logo-opera-national-prague.jpg

Vérifier les programmes des opéras de prague

Vous pouvez toujours regarder le site anglais du Narodni Divadlo pour voir les programmes des 3 opéras.  Il y a des raccourcis pour acheter vos billets en ligne (c’est Ticketportal.cz qui gère les réservations en ligne).

Je vous conseille d’acheter vos billets une semaine à l’avance pour avoir les places de votre choix.  C’est particulièrement important si vous êtes en groupe de 3 et plus.  Pour certaines représentations exceptionnelles, le plus tôt le mieux.

Vous pouvez aussi tenter les réservations téléphoniques:

BOHEMIA TICKET S.R.O. (CZ / EN) tél: +420 224 232 798

TICKETPORTAL  (CZ / EN) tél:+420 222 246 283

TICKETPRO   (CZ / EN) tél:+420 234 704 234

ROFRANO   (CZ) tél:+420 606 282 922

TICKET ART S.R.O. (CZ / EN)  tél:+420 222 897 552

STONE BELL SERIES (CZ) tél:+420 251 640 793

TICKETSTREAM (CZ / EN) tél:+420 224 263 049

 

Vous l’aurez compris, sans parler anglais, acheter des billets peut s’avérer compliqué!  Si vous êtes à Prague pour une semaine, je vous conseille donc de vous rendre physiquement dès votre arrivée aux caisses physiques du Théâtre National, ouvert tous les jours de 10h à 18h.

Il faut traverser la cour moderne qui se situe à coté de l’opéra.

opera-prague-entree-caisses.jpg

 

Les opéras que je vous conseille

Le programme des opéras est souvent chargé mais beaucoup de classiques sont joués toutes les semaines.  Voici une petite sélection personnelle.

Carmen de Bizet – quasiment un spectacle musical moderne, enjoué, c’est un des airs les plus connus de l’opéra (“Torreador, l’amour, l’amour t’attend…”),

Les Noces de Figaro de Mozart – un grand classique, certainement un des plus joués avec le prochain.

Don Giovanni de Mozart – idem.

Nabucco de Verdi – rien que pour les coeurs d’esclaves juifs.  Et pour la peine, je vous mets la vidéo en fin d’article.

 

Pour les petits aussi, les ballets et opéras

Casse-Noisettes – un classique de la boite à jouets,

Rusalka d’Antonin Dvorak sur les contes de fées tchèques incluant le célèbre esprit des eaux, le “Vodnik”,

Ballet Le Lac des cygnes de Tchaikovsky – même les râleurs qui n’aiment pas les tutus rose bonbon devraient apprécier.

 

Et vous, quels sont vos favoris?

 

 

 

Tom, expat pragois

publicité opera prague

 

 

et voici qui conclue ma série d’articles sur les opéras de Prague (en tout cas, les principaux) avec l’opéra des états dit théâtre “Stavovské”, situé dans la vieille ville entre la place Venceslas et la Vieille Place. Il est souvent connu sous le petit nom d’Opéra Mozart car c’est là qu’il y donna pour la première fois Les Noces de Figaro

opera-prague-stavoske-divadlo.jpg

Les noces de figaro, l’oeuvre alternative de Mozart

Il faut se remettre dans le contexte des années 1780 où la principale scène musicale était Vienne.  Prague qui faisait parti du Royaume voulait montrer à la capitale qu’elle pouvait produire des opéras modernes.  Mozart qui était mal reconnu (ah, s’ils avaient su reconnaître le potentiel de royalties cachées dans le génie de Mozart) vient alors donner la première d’une de ses plus grandes oeuvres dans un théâtre alternatif, à peine construit.

Il y donnera aussi Don Giovanni, certainement l’opéra le plus joué à Prague.

 

 

 

 

L’histoire du théâtre des états

Construit en 1783 (première pierre posée en 1781), il n’a jamais fermé de toute son histoire, changeant seulement de nom selon les époques: Hraběcí Nosticovo divadlo dans un premier temps du nom de son propriétaire, le comte Frantisek Antonin Nostic-Rieneck, puis Tylovo Divadlo sous le communisme.  C’est ici que tournera Milos Forman son célébre “Amadeus”.

Il fait maintenant parti des opéras d’état.

 

Tom, expat pragois

Dans ma série sur les principaux opéras de Prague, je vais maintenant vous parler du Théâtre National, le “Narodni Divadlo” qui surplombe la Vltava, juste devant la pont de la Légion (“Most Legii”).  Là, le batîment est superbe autant de l’extérieur que de l’intérieur.

pedalovltava.jpg

L’histoire du Théatre

Ouvert en 1881, il a été construit par l’architecte Josef Zitek dans le style néo-renaissance.  C’est un véritable symbole d’indépendance pour les tchèques qui se sont cotisés sous le joug des Austro-hongrois pour créer une scène alternative à la toute puissante Vienne.  De nombreuses fresques de mythologie Slave y sont peintes.

Et là, pas de bol, le théâtre prend feu deux mois après son ouverture, détruisant le dôme de cuivre, l’auditorium et la scène.  Toutefois, les tchèques, à l’instar de leur héro national, ce brave soldat Schveik, ne se laissent pas démonter et lancent une deuxième collecte pour reconstruire la batîsse.

En 1883, c’est l’opéra Libuse de Smetana qui réinaugurera le phénix (heu… théâtre) renaissant de ses cendres. 

narodni-divadlo-en-feu.jpg

Toutes les statues allégoriques qui y trônent sont de Schnirch et Antonin Wagner.  Il y a quelques années, David Cerny avait fait une proposition un peu salace d’un titan se masturbant pour remplacer une des statues vieillissantes.

C’est certainement l’opéra que je recommande le plus pour une expérience authentique.  

Code vestimentaire à l’opéra

Attention, il vaut mieux s’habiller élégamment pour aller à l’opéra.  Il n’y pas de physionomiste à l’entrée mais c’est une belle tradition qui veut que les tchèques s’apprêtent pour l’occasion.  

jqmes-bond-opera-prague.jpg

Comment aller au théâtre National

Il se trouve à l’arrêt Narodni Divadlo (hein, incroyable!) sur les lignes 6, 9, 17, 18, 22 .

Le site Internet en anglais: www.narodni-divadlo.cz

Adresse: Ostrovní 225/1, 110 00 Prague (la grande rue plus connue est “Narodni”).

téléphone: +420 224 901 448 


Agrandir le plan

Par Tom, expat pragois

publicité opera prague

J’avais déjà discuté des sorties de musique classique à Prague.  Je reviens ici avec un peu plus de détails sur les principaux opéras de la capitale tchèque.  Je ferai mes recommandations d’opéra et de ballets à ne pas manquer ainsi que les différentes méthodes d’achat dans un prochain article.

Il y a trois principaux opéras, appelés nationaux ou d’état:

  • Opéra d’Etat de Prague, le “Statni Opera”,
  • Theâtre National, le “Narodni Divadlo”,
  • Théâtre des Etats, le  “Stavovské divadlo”.

Aujourd’hui, je vous parlerai de l’opéra d’état.

statni-opera-etat-prague

Situé en haut de la place Wenceslas, à droite du musée national, c’est une superbe batisse placée malheureusement juste devant la “magistrale”, l’autoroute qui traverse Prague avec la grâce d’une balafre sur le visage d’une fillette. L’intérieur est toutefois somptueux (un peu moins que les deux autres opéras).  

interieur-opera-etat-prague

L’histoire du batiment

Ouvert en 1888 comme le Nouveau Théâtre Allemand (“nove nemecke divadlo), il est rebaptisé en 1992 comme l’Opéra d’Etat (“Statni”), il a accueilli des grands noms tel que Richard Strauss.  Longtemps en concurrence avec le Theatre National, ils sont maintenant gérés ensemble depuis 2012.

theatre-allemand-prague.jpg

Une petite anecdocte marrante (ou plutôt effrayante), le batîment a failli être vendu en 2011 à des entrepreneurs russes pour en faire un casino.  Cette affaire, puant la corruption n’a pas abouti heureusement.  C’était un peu trop visible pour le peuple tchèque (ca ne les a toutefois pas empêché d’élire Zeman, un corrompu notoire comme président la semaine dernière).

 

Où s’asseoir dans l’opéra, quelles places prendre?

La plupart des places offrent une belle visibilité sur la scène.  Toutefois l’accoustic peut être un peu meilleur dans les niveaux inférieurs (prix d’environ 1000 à 2000 CZK / 40 à 80€).  Attention, il y a un gros lustre qui peut cacher les sous-titres si vous êtes tout en haut du balcon supérieur (prix environ 500 CZK / 20€).

 

Pour s’y rendre:

l’adresse: Wilsonova 4, 110 00 Prague 1

Téléphone: + 420 224 901 448

Arrêt de métro C: Muzeum

 

 


Agrandir le plan

Par Tom, expat pragois

Bedrich Smetana grand compositeur tchèque

Bedrich Smetana grand compositeur tchèqueBon, là, c’est du lourd…  On a beau ne pas adorer la musique classique, à moins d’être complétement bouché par du 128 bpm, on doit au moins apprécier le meilleur de ce qui a traversé les âges (je me demande d’ailleurs ce qui survivra de toutes nos chansons pop…).

Et là, Bedy, alias Bedrich Smetana nous a laissé un gros, beau morceau:  Ma Vlast.

 

 

Ma vlast de Smetana

Ca peut se traduire par “Ma Patrie” mais à bien connaitre les tchèques, c’est clairement “Mon pays” qui est l’interprétation la plus proche.  Après tout, les tchèques, même légèrement nationalistes, sont particulièrement attaché à leurs collines plus qu’à un état fort.

 

Pendant que vous reconnaitrez l’air, je vais vous raconter un peu l’histoire de ce poème symphonique composé entre 1874 et 79.  En six parties, Bedrich les a écrit de manière relativement indépendante.  Elles s’écoulent toutefois aux grés de la Vltva pour formé un parcours à travers les campagnes de Bohème.

Vyšehrad – la forteresse au Sud de Prague qui est une de mes balades recommandées en dehors du centre.

 

Vltava –  qui fait resentir le cours du premier fleuve tchèque, et de ses méandres à travers les collines de Bohème.

 

šarka – en souvenir de la guerrière tchèque qui séduisa son ennemi, le chevalier Ctirad et l’assassina ensuite.

 

Z českych luhů a hájů – pour célébrer le monde rural tchèque.

 

Tábor – ville de la Bohème du Sud ou les Hussites avaient leur fief.  Ce sont les fameux guerriers taborites que conduira Jan Zizka (1468-1478).

 

Blaník –  du nom de la montagne où l’armée de Saint Venceslas dort.  D’après la légende, elle en descendera le jour où le pays sera en danger (comme dans le Seigneur des Anneaux… à croire qu’Hitler n’était toutefois pas aussi menacant que Sauron…).

Bonne écoute!!

Thomas Bordier+