Category: Sorties


Vous cherchez un restaurant pour un dîner romantique?

La cuisine italienne marche à tous les coups!


Pas besoin de faire des kilomètres, je vous emmène au centre de Prague, plus précisément la rue Opatovická (à 200 mètres de Národní třída).

Enotria-restaurant-prague-centre-1-copie-1.png
Dans cette rue assez fréquentée par les touristes de passage, la petite porte de l’Enotria passe presque inaperçue.

Enotria-restaurace-praha-centrum-2.png
Ce restaurant typique contient une dizaine de tables seulement (peu conseillé pour les groupes donc), et le bar où les touristes et locaux viennent prendre leur café serré à l’italienne, ou un verre de bon vin.
Ambiance sobre et sympa, restaurant exclusivement non fumeur, menu alléchant et à prix très raisonnable (choix non négligeable pour les végétariens!).

Enotria-prague-italian-food-cuisine-3.png
Les pâtes sont faites maison par Walter, le chef calabrais.


Une bonne adresse!

Maruška 

Pour les littéraires, ‘Le Guépard’ est le livre de Giuseppe Tomasi di Lampedusa (son unique roman, phénomène littéraire paru postmortem), pour les cinéphiles c’est l’oeuvre de Visconti, palme d’or à Cannes en 1963 (avec entre autres Alain Delon et Claudia Cardinale), pour les amateurs pragois de bonne nourriture, c’est LE restaurant sicilien de Prague!

restaurant-Il-gattopardo.png


Dans un décor du XIXème siècle (avec des photos du film de Visconti sur les murs), les serveurs tchèques ou italiens nous accueuillent chaleureusement.


Le restaurant contient assez de places pour les groupes, bientôt le coin fumeur sera supprimé pour laisser tout le monde profiter des plats délicieux que nous offre l’autoproclamé ”Chef Sasà”, Salvatore Ciancimino.
Le menu est varié, inventif et surtout d’une qualité exceptionnelle! Il y en a pour tous les goûts (salé, sucré, poissons, viandes…), mais toutes les recettes sont siciliennes.

restaurant-italien-prague.png
Pour accompagner les plats, les serveurs conseillent les meilleurs vins (de qualité certes, mais à un certain prix! Comptez à partir de 450 CZK la bouteille, budget ”grandes occasions” à prévoir!)
Le chef vient rendre visite aux clients pendant la soirée et s’assure que le repas se déroule bien, on apprécie cette proximité.


Pour s’y rendre: 450 mètres de l’arrêt Letenské náměstí (trams 1, 8, 15, 25, 26, 51, 56)
Pour plus d’info et consultation du menu hivernal en ligne:
http://www.ilgattopardo.cz/

plan-restaurant-prague-copie-1.png

Buon appetito, ou plutôt ”pitittu” à la Sicilienne!

Et l’Akropolis ce soir? Ca fait longtemps; voyons ce qu’ils nous proposent… PORTICO QUARTET/UK.
Inconnu au bataillon. C’est parti pour une vérification rapide sur le site de l’Akro, qui cette fois se fait clair et concis: ”This London independent scene magically combines minimal music of Steve Reich, Radiohead and ECM.” Il n’en faut pas plus pour me convaincre, j’achète mes billets!


Quel concert…!!!


Lumières tamisées, spots aux couleurs froides: bleus, mauves, roses, la fumée envahit la scène (mais pas le public, pour info la grande salle de concert est désormais ‘non fumeur’, pour notre plus grand bonheur!). Musique calme et douce, percussions au balai. Le saxophone se fond dans la mélodie, guidé par la contre basse, puis vient le son du hang (http://fr.wikipedia.org/wiki/Hang), très ‘aquatique’, pour emmener le public dans une extase silencieuse.


4 garçons d’une vingtaine d’années: Duncan Bellamy (batterie), Milo Fitzpatrick (contre basse), Nick Mulvey (hang et percussions) et Jack Wyllie (saxophones soprano et ténor, électro). Ils sont contents d’être là, et ça se voit.

band-portico-quartet.jpg
Les sons électroniques viennent répondre aux instruments sur scène, l’ambiance monte très vite et on arrive au moment de transe, le duo batterie-saxo, puis le solo de saxophone (soprano). Les lumières deviennent oranges, puis rouges, le public se balance de droite à gauche en rythme de manière quasi inconsciente, puis les autres instruments reprennent la mélodie, et le morceau se termine quatre minutes plus tard.


Les fans londoniens font partie du public et sont fiers de leur compatriotes musiciens, qui le leur rendent bien.
Après un rappel de rigueur, on est définitivement conquis par leur virtuosité. Le joueur de saxo (ténor cette fois) et le percussionniste nous offrent un boeuf à couper le souffle.

portico-quartet-album-cover.jpg
Comme de très nombreux ”nouveaux fans” présents pendant le show, j’ai acheté un de leur CD (leur 2ème album vient de sortir) et l’ai fait signer par les 4 membres du groupe, qui étaient déjà parmis la foule dès la fin concert. Le joueur de hang m’a dit: “C’est toujours un plaisir de jouer ici. Mais pourquoi Prague est le meilleur endroit pour faire des concerts?”


Pause. Méditation. Réflexion: ”Que ce soit grâce à l’ambiance des salles ou à l’acoustique, au public ou aux performances des groupes eux-mêmes, Prague restera la meilleure scène”. Ca ne répond pas à la question, mais beaucoup de personnes seront d’accord avec moi!

Infos pratiques sur le groupe:

http://www.myspace.com/porticoquartet
http://porticoquartet.com/about/

http://www.facebook.com/pages/Portico-Quartet/233060510233?ref=ts

Maruška

Bonjour a tous,

Me voici revenu de périples sud-américains et je vais enfin pouvoir me remettre a poster.  Mieux que ca, je ne serai plus seul a écrire des petites nouvelles de la vie pragoise.  Mary, une bonne amie, fan de concerts, nous tiendra au courant des meilleurs plans musicaux de Prague et nous fera quelques petits récits de ses expériences.  

musique-prague.jpg

Merci Mary et bienvenue dans Prahoo 🙂